Le rand sud-africain (ZAR) est retombé à son plus bas niveau historique face à l'USD. Un effet secondaire intéressant pour le secteur minier est que cette dépréciation entraîne une forte hausse des cours des métaux précieux en monnaie locale. Ainsi le prix de l'or a-t-il dépassé pour la première fois de l'histoire la barre des 17.000 ZAR. Une nouvelle preuve que l'or doit plutôt être considéré comme une devise que comme une matière première. La situation actuelle est très favorable aux exploitants de mines d'or sud-africaines, qui enregistrent leurs coûts en ZAR mais vendent leur production en USD. A court terme, Harmony semble être l'entreprise la plus à même d'en profiter. Le troisième producteur...