Le cours du troisième producteur sud-africain d'or est retombé à un nouveau plancher. Un peu plus de 90% de la production d'or provient de mines situées en Afrique du Sud. Il s'agit principalement de mines "deep level", qui se caractérisent par des coûts de production plus élevés. Au 4e trimestre de l'exercice 2014, le prix moyen perçu s'élevait à 1289 USD par once troy d'or. Le coût de production moyen, y compris les investissements destinés à maintenir les réserves à niveau, s'établissait à 1267 USD l'once sur la même période. Autrement dit, des marges bénéficiaires très réduites. Ces dernières semaines, le cours de l'or est retombé vers les 1200 USD, ce qui peut expliquer la réc...

Le cours du troisième producteur sud-africain d'or est retombé à un nouveau plancher. Un peu plus de 90% de la production d'or provient de mines situées en Afrique du Sud. Il s'agit principalement de mines "deep level", qui se caractérisent par des coûts de production plus élevés. Au 4e trimestre de l'exercice 2014, le prix moyen perçu s'élevait à 1289 USD par once troy d'or. Le coût de production moyen, y compris les investissements destinés à maintenir les réserves à niveau, s'établissait à 1267 USD l'once sur la même période. Autrement dit, des marges bénéficiaires très réduites. Ces dernières semaines, le cours de l'or est retombé vers les 1200 USD, ce qui peut expliquer la récente baisse de l'action. Harmony avait déjà essuyé une perte nette de 1,22 milliard de rands sud-africains (ZAR) au 4e trimestre. En cause : une dépréciation de 1,38 milliard ZAR sur le projet Phakisa. Une nouvelle étude de faisabilité avait en effet appris que l'approfondissement prévu de la mine, censé donner accès à 3,4 millions d'onces de réserves supplémentaires, coûterait 1,6 milliard ZAR. De tels travaux n'étaient donc pas justifiés d'un point de vue économique. Il s'agit donc d'une dépréciation comptable qui n'a aucun impact sur les cash-flows. Par ailleurs, les investissements destinés à rendre à nouveau rentable la mine de Target 3 ont été arrêtés. Cette mine pesait trop sur les cash-flows et sera placée en mode "maintenance" pour une durée indéterminée. Hors dépréciation et autres éléments uniques, Harmony aurait atteint l'équilibre financier. Malgré la disparition de plusieurs actifs, la production atteindra 1,2 million d'onces au cours de l'exercice fiscal 2015 qui vient de commencer, soit un niveau légèrement supérieur à celui de l'an dernier. Harmony se maintiendrait ainsi parmi les dix plus grands groupes miniers au monde. La baisse de la production à Target 3 sera compensée par une augmentation de la production à Kusasalethu. La production est toujours inférieure au niveau d'avant la grève qui a paralysé la mine ces trois derniers mois. Harmony prévoit désormais entre 190.000 et 200.000 onces, contre 151.000 onces l'an dernier. Le coût de production total au niveau du groupe s'établira entre 1150 et 1300 USD l'once cette année. Les dépenses d'investissements augmenteront de 17%, mais Harmony fera preuve d'une grande rigueur. Ainsi, les investissements dans le projet de cuivre et d'or non encore développé de Wafi-Golpu en Papouasie-Nouvelle-Guinée ont été ralentis. Le coût total de la construction de la mine, en collaboration avec Newcrest dans le cadre d'une joint-venture, était précédemment estimé à 6 milliards USD. En raison de mauvaises conditions de marché, on a désormais opté pour un développement modulaire, par étapes. Malgré la baisse des investissements, Harmony envisage toujours des acquisitions, bien qu'uniquement dans la région où le groupe est actif actuellement. Une entrée dans le platine n'est plus d'actualité. A la fin de l'exercice passé, le groupe affichait une position nette d'endettement de 1,03 milliard ZAR ou 82 millions USD. ConclusionHarmony affiche un taux d'endettement réduit, mais aussi, en raison des coûts de production relativement élevés par rapport à la concurrence, des marges extrêmement faibles. La valeur boursière de Harmony par rapport aux réserves compte parmi les plus basses du secteur. Mais limitez la position !Conseil: digne d'achatRisque: élevéRating: 1C