Apple aussi souffre du malaise actuel sur le marché technologique. En mai, son action est tombée à son plus bas niveau depuis l'été dernier. Saudi Aramco lui a même ravi, quoique pas longtemps, son titre de 1re capitalisation boursière au monde. Apple a perdu 18% depuis le sommet qu'elle avait atteint en janvier. Le Nasdaq a plongé davantage encore sur cette période. Tesla, Amazon et Netflix, par exemple, autres actions au bêta élevé, ont vu leur cours dévisser bien plus qu'Apple. Le décrochage du géant à la pomme est plutôt lié à sa valorisation et au sentiment car, sur le plan opérationnel, il n'a pas grand-chose à se reprocher.
...

Apple aussi souffre du malaise actuel sur le marché technologique. En mai, son action est tombée à son plus bas niveau depuis l'été dernier. Saudi Aramco lui a même ravi, quoique pas longtemps, son titre de 1re capitalisation boursière au monde. Apple a perdu 18% depuis le sommet qu'elle avait atteint en janvier. Le Nasdaq a plongé davantage encore sur cette période. Tesla, Amazon et Netflix, par exemple, autres actions au bêta élevé, ont vu leur cours dévisser bien plus qu'Apple. Le décrochage du géant à la pomme est plutôt lié à sa valorisation et au sentiment car, sur le plan opérationnel, il n'a pas grand-chose à se reprocher. Au 2e trimestre (clos le 31 mars) de son exercice décalé, le chiffre d'affaires (CA) du groupe s'est accru de 8,6% en glissement annuel, à 97,3 milliards de dollars, soit 3,3 milliards de plus qu'attendu par les analystes. Au cours du 1er semestre, il a progressé de 10%, à 221,1 milliards de dollars. Le consensus mise pour l'intégralité de l'exercice sur une croissance de 8%; celle du 2e semestre (avril - septembre) serait donc légèrement inférieure à celle du 1er. Le CA des produits a gagné 6,6%, à 77,5 milliards de dollars, celui des services (Apple Music, App Store, iCloud...), 17,3%, à 19,8 milliards, ou plus d'un cinquième du chiffre consolidé. Au 31 mars, Apple comptait 825 millions d'utilisateurs payants, un quart de plus qu'un an plus tôt. Au sein des produits, l'iPhone a généré un CA de 50,6 milliards de dollars (+5,5% en glissement annuel). Plusieurs fournisseurs chinois d'Apple ayant été contraints d'interrompre leur production en raison du rebond de l'épidémie de coronavirus, le marché craint un report du lancement, prévu en septembre ou octobre, de l'iPhone 14. Apple n'a pour l'heure pas annoncé de nouvelle date. Les produits Mac et les Wearables (Apple Watch, AirPods, HomePod...) se sont eux aussi bien vendus, puisque leur CA s'est accru de 14,6% et de 12,4% respectivement. Apple a réalisé un bénéfice net de 25 milliards de dollars, soit 5,8% de plus qu'un an auparavant. L'effet de change (cherté du dollar) et l'arrêt des ventes en Russie ont eu une incidence de 4,5% sur la croissance. Depuis l'éclatement de la pandémie, Apple ne prédit plus son CA. La direction s'est contentée d'indiquer que les retards d'approvisionnement (en semi-conducteurs, surtout) coûteront au groupe 4 à 8 milliards de dollars de CA. Apple a dégagé au 2e trimestre un cash-flow disponible de 25,6 milliards de dollars; celui-ci atteint 69,8 milliards sur le 1er semestre, ou 22,5% de plus que l'année précédente. Le groupe technologique a distribué 27 milliards de dollars sous la forme de rachats d'actions et de paiements de dividendes. Le dividende a été porté de 0,22 à 0,23 dollar par trimestre. Nonante milliards de dollars seront consacrés aux rachats d'actions. Au cours des 12 derniers mois, le nombre d'actions en circulation a diminué de 3,1%. A fin mars, le groupe disposait de 192,7 milliards de dollars de liquidités et d'actifs négociables. Comme sa dette est tombée de 123 à 120 milliards de dollars, la trésorerie nette s'élevait à près de 73 milliards de dollars. L'effet de change, la remise sous cloche de villes chinoises et, surtout, la pénurie de composants pesant sur sa croissance, le géant ne pourra pas faire aussi bien sur ce plan en 2022 que l'an passé (+33%). A 24 fois le bénéfice et à près de 6 fois le CA attendus, Apple demeure onéreuse, malgré la récente chute de son cours. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 149,63 dollarsTicker: AAPL USCode ISIN: US0378331005Marché: NasdaqCapit. boursière : 2.290 milliards USDC/B 2021: 26C/B attendu 2022: 24Perf. cours sur 12 mois: +19%Perf. cours depuis le 01/01: -18%Rendement du dividende: 0,6%