Après un excellent exercice 2017, durant lequel le titre a gagné 36%, les actionnaires du géant du secteur des fruits et légumes ont connu un premier semestre catastrophique. Pourtant, le cours s'était redressé au début de cette année, lorsque le marché a appris que les négociations portant sur l'acquisition par Greenyard du groupe américain Dole avaient échoué. Si la nouvelle a soulagé les actionnaires, c'est parce que, certes sensé d'un point de vue stratégique, ce rachat, très coûteux, aurait nécessité une augmentation de capital importante.
...