13,30 EUR - 3C A conserver
...

13,30 EUR - 3C A conserverAprès la finalisation de la vente de la division Pommes de terres Lutosa, l'ex-PinguinLutosa a été rebaptisé Greenyard Foods au 1er septembre 2013. Avec ce nouveau nom, le groupe espère accentuer sa dimension internationale et souligner son approche authentique "fraichement cueillis au champ". La société espère se recentrer sur le traitement et la vente de légumes, de fruits et de préparations congelées prêtes à l'emploi (division Pinguin), mais aussi sur les conserves (division Scana Noliko). Dans l'intervalle, les nouvelles continuent d'affluer depuis quelques mois. La signature du contrat de vente définitif pour la division Pommes de terre Lutosa pour 225 millions EUR au leader de marché McCain Foods a été annoncée le 31 mai. En 2007, 175 millions EUR avaient été déboursés et sur la transaction, Greenyard actera une plus-value exceptionnelle d'environ 4 EUR par action. La société a décidé dans la foulée de récompenser l'actionnaire avec une réduction de capital de 2,4 EUR par action, qui a été exécutée le 25 septembre. Début juin, la société a ensuite annoncé le changement de nom en Greenyard Foods, ainsi que la réorientation stratégique. L'accent est désormais placé sur la croissance interne et l'amélioration de la rentabilité. Les priorités stratégiques sont les innovations en matière de solutions culinaires "gain de temps" et l'alimentation saine, l'accroissement de l'efficience de l'organisation et des usines de production et enfin, la réduction du fonds de roulement nécessaire. La société semble surtout entrevoir un potentiel au niveau de l'optimisation des usines de production. Pour réaliser ces objectifs, Greenyard oeuvrera au rachat des usines de production associées aux précédentes acquisitions. Mi-juin, le groupe a annoncé un premier accord avec le groupe français Union Fermière Morbihannaise (UFM). Greenyard recevra toutes les actions jusque-là aux mains des sociétés immobilières qui possèdent deux sites de production en Hongrie et quatre en Pologne d'Aucy Frozen Foods. Greenyard acquiert par ailleurs 56% des actions des sociétés qui gèrent les deux sites de production français de d'Aucy. D'Aucy Frozen Foods est la division Légumes surgelés du groupe CECAB, qui a racheté Greenyard en 2011. Pour la transaction, Greenyard met 21,5 millions EUR sur la table. Fin juillet, nous avons alors appris l'achat, pour 4,9 millions GBP, du site de production de GW Padley Vegetables, une acquisition remontant à 2007, à Boston (Royaume-Uni). Enfin, fin août, Greenyard a annoncé avoir racheté pour 40 millions EUR les sites de production de Scana Noliko à Bree et Rijkevorsel à l'actionnaire de référence Hein Deprez (au travers de la société Food Invest International NV). Scana Noliko, spécialiste des bocaux et conserves alimentaires de qualité, a été racheté en 2011 par PinguinLutosa. Fin septembre, Greenyard a ensuite annoncé qu'il avait décidé de mettre en location un site de production allemand de légumes surgelés à KTG Agrar. Pour financer notamment les transactions immobilières précitées, une émission obligataire a été lancée à la mi-juin pour 150 millions EUR. Les dettes ouvertes auprès des banques ont été remboursées avec les revenus de la vente de Lutosa. Le trading update du 1er trimestre (avril-juin) a démontré que le chiffre d'affaires des activités poursuivies s'était accru de 2,43%. Les résultats annuels 2012-2013 trahissent quant à eux principalement un début d'amélioration de la rentabilité dans les légumes surgelés.Sous l'impulsion de son nouveau CEO Marleen Vaesen, Greenyard tente par tous les moyens d'accroître son bénéfice. Bien que nous pensons que la société continuera à progresser à cet égard, force est de constater que cette bonne nouvelle est déjà en grande partie intégrée dans le cours. En tenant compte de la réduction de capital, le cours a déjà doublé l'an dernier. C'est pourquoi notre conseil est " à conserver " (rating 3C).