Depuis le 3 avril, deux versions de l'action de l'entreprise Internet Google sont cotées sur le Nasdaq, le marché américain des valeurs technologiques. Ce sont 330 millions de nouvelles actions de classe C, sans droit de vote, qui ont en effet été distribuées sous la forme de dividende aux détenteurs d'actions de classe A, assorties, elles, d'un droit de vote. Mais l'absence de droit de vote ne constitue pas un réel inconvénient puisque le droit de vote des actions A était déjà très limité dans la pratique. En cause : l'existence d'actions B assorties de 10 droits de vote chacune. Ces actions B, qui ne sont pas cotées en Bourse, sont surtout entre les mains des fondateurs du groupe, ce qui leur permet de conserver 56% des droits d...