Google, le géant de l'Internet, a fait parler de lui à deux reprises la semaine dernière. Outre les résultats trimestriels, il y a aussi eu l'annonce de la vente de Motorola Mobility, qui n'avait pourtant été achetée qu'il y a deux ans. A l'époque, Google, l'inventeur du système d'exploitation Android pour les smartphones et tablettes, voulait également se lancer dans le segment du hardware. Mais les choses ne se sont pas déroulées comme prévu. Motorola n'a jamais retrouvé son statut d'antan et les pertes se sont accumulées. Google a donc décidé de tirer la prise en vendant pour 2,9 milliards USD au groupe chinois Lenovo une entreprise pour laquelle il avait quand même...