Le groupe minier canadien Goldcorp dispose de six actifs opérationnels répartis entre son pays d'origine (3), le Mexique (1), la République dominicaine (1) et l'Argentine (1). Outre l'or, il produit également de l'argent, du cuivre, du zinc et du plomb à titre secondaire. En 2015, Goldcorp était encore le quatrième producteur d'or mondial avec près de 3,5millions d'onces. Mais la chute du cours du métal jaune l'a contraint à acter des réductions de valeur pour près de 4milliards de dollars (USD) sur le projet Cerro Negro en Argentine, ce qui a fait plonger le résultat net dans le rouge. Goldcorp a également connu plusieurs contrecoups opérationnels à la mine mexicaine de Peñasquito, la plus grande du groupe. L'installation de ...

Le groupe minier canadien Goldcorp dispose de six actifs opérationnels répartis entre son pays d'origine (3), le Mexique (1), la République dominicaine (1) et l'Argentine (1). Outre l'or, il produit également de l'argent, du cuivre, du zinc et du plomb à titre secondaire. En 2015, Goldcorp était encore le quatrième producteur d'or mondial avec près de 3,5millions d'onces. Mais la chute du cours du métal jaune l'a contraint à acter des réductions de valeur pour près de 4milliards de dollars (USD) sur le projet Cerro Negro en Argentine, ce qui a fait plonger le résultat net dans le rouge. Goldcorp a également connu plusieurs contrecoups opérationnels à la mine mexicaine de Peñasquito, la plus grande du groupe. L'installation de traitement des minerais y a été interrompue un temps et les couches de minerai traitées étaient temporairement moins riches. À la mi-novembre, la hausse du cours de Goldcorp n'avait pas dépassé 15%. C'est beaucoup moins que les trackers sur mines d'or Van Eck Gold Miners Index (GDX) et le NYSE Arca Gold Bugs index (HUI), qui ont gagné respectivement 50% et 60%. Goldcorp s'est lancé dans une restructuration qui doit dégager 250millions USD d'économies par an à partir de 2018. Abaissées au début de cette année, les prévisions de production pour l'ensemble de l'exercice s'établissent désormais entre 2,8 et 3,1millions d'onces. Le troisième trimestre a déjà apporté quelques améliorations sur le plan opérationnel, même si Cerro Negro reste le principal motif d'inquiétude. Au troisième trimestre, les mines du groupe ont produit au total 715.000onces d'or. C'est 22% de moins qu'il y a un an, mais 17% de plus qu'au deuxième trimestre. Après trois trimestres, la production s'élève à 2,11millions d'onces, par rapport à 2,56millions l'an dernier. La bonne nouvelle est que le coût de production total a reculé à 812USD l'once, alors qu'il s'est établi en moyenne à 936USD au premier semestre. Pour l'ensemble de l'exercice, on table sur une fourchette de 850 à 925USD. Goldcorp a réalisé un bénéfice net de 59millions USD au troisième trimestre. L'entreprise peut à nouveau envisager l'avenir avec confiance. À plus long terme, elle vise un volume de production annuel de 3 à 4millions d'onces. Avec l'acquisition de Kaminak Gold cette année, Goldcorp a mis la main sur le projet Coffee dans la province canadienne de Yukon. Les réserves sont estimées à 2,2millions d'onces. Le projet est déjà en phase d'autorisation et la production commencerait en 2020. L'acquisition a porté les réserves du groupe de 40,7 à 42,3millions d'onces. Goldcorp table sur des cash-flows libres annuels de 400millions USD sur la période de 2016 à 2018. Cette estimation tient compte d'une once d'or à 1235USD; une hausse du cours de 100USD apporterait 300millions USD de cash-flows supplémentaires. Le taux d'endettement (gearing) était légèrement inférieur à 20% à la fin du troisième trimestre. Goldcorp s'est montrée nettement moins performante que ses concurrentes cette année. L'action s'échangeait encore moyennant une prime par rapport au secteur jusqu'à l'an dernier, mais elle s'est transformée en une décote. Après cette année de transition, nous nous attendons à ce que l'entreprise renoue avec la croissance. Sa position financière et sa faible valorisation (0,9fois la valeur comptable) sont d'autres atouts. La légère faiblesse actuelle de l'or ouvre une nouvelle fenêtre d'investissement.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollar (USD)Marché : NYSECapitalisation boursière : 11,2 milliards USDC/B 2015 : 42C/B attendu 2016 : 20Perf. cours sur 12 mois : +14%Perf. cours depuis le 01/01 : + 15%Rendement du dividende : 0,6%