Goldcorp est le cinquième producteur d'or au monde. Il exploite des mines au Canada, au Mexique, en Argentine et en République dominicaine. L'an dernier, il a produit 2,57 millions d'onces troy - moins qu'il y a un an (2,87 millions), parce qu'il a cédé des actifs dans l'intervalle -, alors qu'il en avait pronostiqué 2,5 millions. Au sein du secteur, Goldcorp se distingue par ses coûts bas: le coût de production moyen a atteint 824 dollars l'an dernier. Le groupe minier connaît une période de transition. Il a en effet en portefeuille plusieurs projets très prometteurs, grâce auxquels la production augmentera au cours des années à venir.
...

Goldcorp est le cinquième producteur d'or au monde. Il exploite des mines au Canada, au Mexique, en Argentine et en République dominicaine. L'an dernier, il a produit 2,57 millions d'onces troy - moins qu'il y a un an (2,87 millions), parce qu'il a cédé des actifs dans l'intervalle -, alors qu'il en avait pronostiqué 2,5 millions. Au sein du secteur, Goldcorp se distingue par ses coûts bas: le coût de production moyen a atteint 824 dollars l'an dernier. Le groupe minier connaît une période de transition. Il a en effet en portefeuille plusieurs projets très prometteurs, grâce auxquels la production augmentera au cours des années à venir. Le titre Goldcorp s'est révélé moins performant que celui de ses concurrents, ces dernières années. Mais pour cet exercice, la direction du groupe anticipe une production stable, dont le coût moyen devrait par ailleurs baisser encore, à environ 800 dollars. Les résultats du 1er trimestre se sont établis légèrement en deçà des attentes, la production ayant régressé de 10%, à 590.000 onces d'or, en un an. Le bénéfice net, de 67 millions de dollars ou 8 cents par action, a déçu les analystes, qui avaient espéraient 11cents. La mine de Peñasquito, au Mexique, a produit 28,5% de moins que l'an dernier. Ce sont pour l'heure des couches de minerai à faible teneur en or qui y sont exploitées. Une fois les couches plus riches atteintes (dès 2019), la production y augmentera à nouveau. Au terme du premier trimestre, le groupe, qui ambitionne de réaliser 250 millions de dollars d'économies, avait déjà réduit les coûts de 210 millions. Goldcorp prépare l'avenir: plusieurs études de faisabilité sont en cours et des demandes d'autorisation environnementale et d'extension déposées. Le projet Eléonore Horizon5 sera mis en production au 2e semestre. L'étude préliminaire de faisabilité du projet NuevaUnion (Chili), une joint-venture avec Teck Resources, est achevée et le rapport environnemental attendu avant la fin 2018; environ 8,9 millions d'onces d'or et 17,9 milliards de livres de cuivre y seraient enfouies, et du molybdène pourrait également être extrait de la mine à titre secondaire. L'étude de faisabilité définitive sera réalisée en 2019, après quoi - si tout va bien - la construction de la mine pourra commencer en 2020. Pour le projet Coffee, au nord-ouest du Canada (Yukon), il reste à trouver un accord avec la population locale. Mariana Norta (Cerro Negro), en Argentine, entrera en phase de production au 2e semestre. Enfin, Goldcorp étudie la faisabilité de l'extension de Century.Les projets de Goldcorp évoluent conformément aux budgets et calendriers établis. Le groupe pronostique une production de 2,7 millions d'onces d'or pour 2019 et s'attend à franchir le seuil des trois millions en 2020. D'ici là, le coût de production devrait avoir reculé à 700 dollars. A la fin du premier trimestre, Goldcorp avait 123 millions de dollars en caisse, à opposer à une dette de 2,1 milliards de dollars - un passif qui correspond à 1,2 fois le bénéfice opérationnel attendu. S'il atteint ses objectifs de production, Goldcorp pourrait, moyennant un cours de l'or bas comme aujourd'hui, entamer la prochaine décennie dénué de dettes. Goldcorp ne devrait renouer avec la croissance qu'à compter de 2019. Mais, à seulement 0,85 fois la valeur comptable, son action s'échange à bien meilleur compte que celle de ses concurrents. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 14,06 dollarsTicker : GG USCode ISIN : CA3809564097Marché : New York Stock ExchangeCapit. boursière : 12,2 milliards USDC/B 2017 : 51C/B attendu 2018 : 34Perf. cours sur 12 mois : +1 %Perf. cours depuis le 01/01 : +10 %Rendement du dividende : 0,6 %