Gold Fields: South Deep déçoit toujours

05/12/18 à 14:59 - Mise à jour à 16:36

South Deep, la seule mine sud-africaine (dont les réserves sont estimées à plus de 68 millions d'onces troy d'or) que détient encore Gold Fields, lui cause plus de soucis que tous ses autres actifs réunis. Cependant, toutes les mauvaises nouvelles sont déjà intégrées dans le cours, selon nous.

Depuis son rachat, il y a 12 ans, à Barrick Gold, Gold Fields a injecté des milliards de dollars dans la mine South Deep. Mais l'extraction a toujours posé d'immenses difficultés techniques et opérationnelles: il faut creuser jusqu'à 2,4 à 3 kilomètres pour trouver le minerai. South Deep a extrait l'an passé 281.000 onces troy, soit 13 % de la production de Gold Fields. La direction avait annoncé en février une production de 321.000 onces troy pour 2018: deux mois plus tard, les pronostics étaient ramenés à 244.000 onces. Le plan de restructuration adopté en août (le site perdait 100 millions de rands (ZAR) par mois) a engendré le licenciement de quelque 1.100 salariés et 400 contractuels. Après plusieurs tentatives de nég...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil

Épargne

Plus de Épargne »

Investir

Plus d' investir »