Glencore: la minière la moins chère

04/01/19 à 08:41 - Mise à jour à 15:32

La dette nette est tombée à 9 milliards de dollars au premier semestre, soit largement sous la limite des 16 milliards que le groupe s'auto-impose.

Si le premier semestre fut très bon, les choses se sont gâtées après l'été pour Glencore. Les menaces de guerre commerciale nuisent aux producteurs de matières premières actifs de par le monde et les révisions à la baisse des prévisions de croissance ont dissuadé les investisseurs de parier sur les entreprises cycliques.
...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil