Oui, ils en sont encore capables. Il y a six mois, nous nous demandions si la société d'investissement GIMV était toujours à même de réaliser des rendements sur fonds propres convaincants. Au cours de l'exercice passé (d'avril 2013 à mars 2014), il avait fallu se contenter d'un bien maigre 1,5%. Mais le premier semestre du nouvel exercice a apporté une nette amélioration. La direction a fait ce pour quoi elle est payée par les actionnaires en vendant moyennant bénéfice une série de participations. Il en a résulté un bénéfice net de 48,5 millions EUR, soit un rendement sur fonds propres de 4,9%. Sur base annuelle, cela correspond à un rendement d'environ 10%, ce qui reste légèrement inférie...