"Un croisement entre Ablynx et IBA", dit Koen Dejonckheere, le CEO de Gimv, de l'entreprise biotechnologique Camel-IDS, dans laquelle sa société investira, initialement, sept millions d'euros. Comme Ablynx, Camel-IDS utilise les anticorps des camélidés; mais au lieu de les convertir en médicaments, elle en fait des véhicules chargés d'amener les radio-isotopes à bon port. Gimv entend participer au tour de table suivant également, du moins si la prometteuse spin-off parvient à poser les prochains jalons de son évolution. L'investisseur privé, qui n'est pas en mesure de se positionner si tôt dans le cycle de développement d'une biotech, peut, en investissant dans Gimv, monter indirectement à bord.
...