Au premier semestre (du 1er avril au 30 septembre) de son exercice décalé, le holding actif depuis quarante ans dans le capital-risque a vu les résultats opérationnels des sociétés qu'il détient progresser considérablement par rapport au premier semestre de l'exercice 2020/21 et de l'exercice précédent. Le climat financier demeurant favorable, il a également réalisé d'importantes plus-values sur la cession de participations. Le rendement de son portefeuille s'est établi à 14,3%. La valeur des fonds propres est passée à 1,375 milliard d'euros, ou 51,6 euros par action, en hausse de 11% par rapport à fin mars 2021. Gimv a donc atteint, en l'espace de seulement six mois, son objectif annuel.
...

Au premier semestre (du 1er avril au 30 septembre) de son exercice décalé, le holding actif depuis quarante ans dans le capital-risque a vu les résultats opérationnels des sociétés qu'il détient progresser considérablement par rapport au premier semestre de l'exercice 2020/21 et de l'exercice précédent. Le climat financier demeurant favorable, il a également réalisé d'importantes plus-values sur la cession de participations. Le rendement de son portefeuille s'est établi à 14,3%. La valeur des fonds propres est passée à 1,375 milliard d'euros, ou 51,6 euros par action, en hausse de 11% par rapport à fin mars 2021. Gimv a donc atteint, en l'espace de seulement six mois, son objectif annuel. Le portefeuille a produit au premier trimestre un résultat de près de 176 millions d'euros, dont 59 millions d'euros résultent de la remarquable performance des entreprises détenues. Leur chiffre d'affaires (CA) s'est accru de 15%, leur cash-flow opérationnel, de 25%, par rapport au premier semestre de 2019. Sur l'ensemble de l'exercice 2021/22, leur CA comme leurs bénéfices progresseront de plus de 10%; Koen Dejonckheere, le CEO de Gimv, craint qu'au second semestre la croissance ne ralentisse en raison de la hausse des cours des matières premières et des problèmes d'approvisionnement, mais a rassuré: " (...) la puissante croissance de nos entreprises ne saurait être interrompue en six mois. D'autant qu'elles peuvent répercuter la hausse des coûts sur leurs prix plus facilement qu'avant."Si la valorisation du portefeuille (part dans le résultat: 45,5 millions d'euros) s'est accrue, elle demeure néanmoins, à 8,3 fois en moyenne le cash-flow opérationnel de Gimv, relativement faible par rapport à celles du secteur (en moyenne, 11 fois le cash-flow opérationnel, pour les entreprises de capital-risque de taille moyenne). Cela dit, les participations du holding étant encore jeunes - Gimv les détient en moyenne depuis 3,7 ans -, elles sont encore très prometteuses. Elles sont valorisées en moyenne à 1,2 fois le prix auquel Gimv les a acquises. Or on a pu voir que le holding est capable de les céder à un prix bien plus élevé. Au cours de l'exercice précédent par exemple, Gimv avait cédé Contraload et OTN Systems à plus de trois fois leur prix d'acquisition. Le holding a fait mieux encore au premier semestre de l'exercice en cours: le produit des cessions s'est élevé à 87 millions d'euros, soit en moyenne à quatre fois le montant investi, et le résultat, à 64 millions d'euros, notamment grâce à la vente de la participation dans Summa. Gimv continue d'investir dans sa croissance. Au cours du premier semestre, le holding a investi 62,3 millions d'euros, dans quatre participations nouvelles et dans des participations existantes; le portefeuille d'investissement s'est accru de 12%, à près de 1,4 milliard d'euros, un niveau inédit. Au 30 septembre, Gimv disposait d'environ 400 millions d'euros pour étoffer encore son portefeuille. Il est pour l'heure investi dans 59 entreprises.L'action s'échange à ce jour moyennant une prime de 5% sur la valeur intrinsèque (de 51,6 euros par action).Par le biais de Gimv, les investisseurs particuliers peuvent investir dans le capital-risque à un prix acceptable - ils n'ont hélas pas l'embarras du choix. Le portefeuille de la société d'investissement est, à 8,3 fois le cash-flow opérationnel, valorisé trop faiblement au regard des excellentes prestations de ses entreprises. L'action demeure digne d'achat. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 54,2 eurosTicker: GIMB BBCode ISIN: BE0003699130Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,45 milliard EURC/B 2020/21: 6C/B attendu 2021/22: 7Perf. cours sur 12 mois: +8%Perf. cours depuis le 01/01: +8%Rendement du dividende: 4,6%