La pandémie de Covid-19 a plongé le conglomérat dans la tourmente. Elle a naturellement affecté davantage la division GE Aviation, fleuron du groupe en 2019 malgré les problèmes du Boeing 737 Max. Le tableau est plus mitigé pour la division GE Healthcare, où les produits liés au Covid-19 tels que les respirateurs, les scanners et appareils de monitoring ont généré un surcroît de chiffre d'affaires (CA), mais les réductions de coûts ont lourdement pesé sur les ventes des autres produits.
...

La pandémie de Covid-19 a plongé le conglomérat dans la tourmente. Elle a naturellement affecté davantage la division GE Aviation, fleuron du groupe en 2019 malgré les problèmes du Boeing 737 Max. Le tableau est plus mitigé pour la division GE Healthcare, où les produits liés au Covid-19 tels que les respirateurs, les scanners et appareils de monitoring ont généré un surcroît de chiffre d'affaires (CA), mais les réductions de coûts ont lourdement pesé sur les ventes des autres produits.Au 4e trimestre, le groupe a réalisé un CA de 21,42 milliards de dollars, en baisse de 16% sur un an (décroissance organique de 14%). GE Aviation a vu ses ventes plonger de 35%, à 5,85 milliards de dollars, et son carnet de commandes s'alléger de 41%, à 6,33 milliards de dollars. En glissement annuel, son CA a reculé de 33%, à 22,04 milliards de dollars, en 2020. En revanche, la division GE Power, vilain petit canard du groupe depuis des années, est parvenue à se renflouer, avec un CA annuel de 5,38 milliards de dollars et, surtout, une augmentation de 26% des commandes, à 5,62 milliards de dollars. La division GE Renewable Energy a elle aussi engrangé de nombreuses commandes (+34%, à 6,29 milliards de dollars), mais son CA s'est contracté de 6% sur les trois derniers mois de 2020, à 4,44 milliards de dollars, en dépit des nombreux contrats conclus dans l'éolien terrestre. Sur l'ensemble de l'exercice 2020, ses ventes se sont accrues de 2%, à 15,67 milliards de dollars. GE Healthcare a pour sa part signé un 4e trimestre peu réjouissant, avec un CA en repli de 11%, à 4,82 milliards de dollars, et des nouvelles commandes en baisse de 15%, à 4,98 milliards de dollars. Le bénéfice par action a été conforme aux attentes. Le bénéfice opérationnel (Ebit) ajusté également, à 1,29 milliard de dollars au terme du 4e trimestre, ou 0,08 dollar par action (2,69 milliards de dollars ou 0,20 dollar par action, un an plus tôt). La contraction de l'Ebit est bien plus marquée que celle du CA. La marge d'Ebit (rapport Ebit/CA) est ainsi tombée de 11% au dernier trimestre de 2019 à 6,4% au dernier trimestre de 2020 (-460 points de base). Et sur l'ensemble de l'exercice, c'est pire encore: elle s'est érodée de 610 points de base (de 9,5% en 2019 à 3,4% l'année dernière). L'action a toutefois bien réagi à la publication des résultats, les investisseurs ayant apprécié en particulier l'envolée du cash-flow disponible au 4e trimestre. En effet, alors que le consensus attendait 2,5 milliards de dollars (montant que Larry Culp, le CEO, avait pronostiqué en marge de la publication des résultats du trimestre précédent), la direction a annoncé avoir généré 4,37 milliards de dollars. En mars de cette année, le groupe a cédé son activité de location d'avions à AerCap Holdings. La direction anticipe désormais pour 2021 un bénéfice compris entre 0,15 et 0,25 dollar par action et un cash-flow disponible de l'ordre de 2,5-4,5 milliards de dollars.Le CEO remue toujours ciel et terre pour remettre à flot le navire et ses efforts commencent à porter leurs fruits. Les analystes restent toutefois encore un peu sceptiques, comme l'a montré le recul du cours de l'action après la journée des investisseurs. JPMorgan vise pour sa part toujours un cours de cinq dollars à peine. Imperturbable, Larry Culp continue de se concentrer sur le désendettement du groupe en mettant l'accent sur la génération de trésorerie. Nous sommes toujours convaincus du potentiel de redressement de General Electric, dont la transformation s'accélère. Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 13,28 dollarsTicker: GE USCode ISIN: US369604103Marché: NYSECapit. boursière: 116,7 milliards USDC/B 2020: 195C/B attendu 2021: 52Perf. cours sur 12 mois: +84%Perf. cours depuis le 01/01: +26%Rendement du dividende: 0,3%