Un rapport publié le 15 août accuse en effet General Electric (GE) d'avoir falsifié ses comptes. Il révèle que la branche assurance de GE devrait constituer une réserve de 18,5 milliards de dollars et que les activités pétrolières et gazières n'ont pas été comptabilisées convenablement. Et surtout, que GE aurait dissimulé 38 milliards de dollars de pertes, ou plus de la moitié de sa valeur boursière actuelle. Le cours a plongé de 11% à cette annonce. Il faut dire qu'elle émane de Harry Markopolos, le comptable qui a dénoncé le stratagème de Ponzi de Bernard Madoff. Le CEO a vigoureusement démenti ces allégations, qui ne sont "rien d'autre qu'une manipulation du marché". L'auteur du rapport a d'ailleurs ...