La stratégie privilégiée par GBL depuis 2012 peine à convaincre les investisseurs. L'action s'échange toujours 25% environ sous la valeur intrinsèque du portefeuille, ce qui correspond à la moyenne des 10 dernières années. GBL rappelle que cette décote correspond à la valeur boursière des participations dans adidas et Umicore. En vain: la décote a même augmenté ces trois dernières années. Le contraste avec Sofina, par exemple, est frappant - les investisseurs sont si confiants dans son mode de gestion qu'ils sont disposés à payer une prime pour acquérir une participation dans ce holding.
...