Le filgotinib, candidat médicament dans les maladies infectieuses et potentielle poule aux oeufs d'or, a franchi une étape cruciale en septembre 2018 avec la publication d'excellents résultats pour FINCH2, une étude de phase III qui portait sur les patients souffrant de rhumatismes les plus difficiles à traiter. Les résultats des deux autres études de phase III sur les mêmes indications, FINCH1 (comparaison avec l'inhibiteur anti-TNF Humira d'AbbVie) et FINCH3 (monothérapie) seront publiés au premier trimestre 2019. Les excellentes données d'efficacité et surtout de sécurité conféreront au filgotinib, quatrième inhibiteur de JAK, un profil best-in-class (médicament constituant une amélioration majeure)lors de sa mise s...

Le filgotinib, candidat médicament dans les maladies infectieuses et potentielle poule aux oeufs d'or, a franchi une étape cruciale en septembre 2018 avec la publication d'excellents résultats pour FINCH2, une étude de phase III qui portait sur les patients souffrant de rhumatismes les plus difficiles à traiter. Les résultats des deux autres études de phase III sur les mêmes indications, FINCH1 (comparaison avec l'inhibiteur anti-TNF Humira d'AbbVie) et FINCH3 (monothérapie) seront publiés au premier trimestre 2019. Les excellentes données d'efficacité et surtout de sécurité conféreront au filgotinib, quatrième inhibiteur de JAK, un profil best-in-class (médicament constituant une amélioration majeure)lors de sa mise sur le marché en 2020. Le dossier d'approbation européen devrait être introduit cet été, le dossier américain suivra au deuxième semestre, après la clôture d'une étude complémentaire (MANTRA) sur les conséquences de l'administration du filgotinib sur la production de sperme. La commercialisation s'effectuera conjointement avec Gilead Sciences dans huit pays européens; ailleurs, Galapagos touchera des royalties de 20 à 30 % sur les ventes. De nombreux résultats d'essais cliniques sont attendus pour le filgotinib d'ici trois ans pour onze indications, la colite ulcéreuse (fin 2019) et la maladie de Crohn (2020) étant les plus intéressantes. Deux questions restent en suspens: quels revenus générera effectivement à terme le filgotinib (les estimations varient entre deux et six milliards de dollars)? Suffiront-ils pour que Gilead lance une offre sur Galapagos en 2019 ou 2020?Mais le pipeline hors filgotinib est aussi impressionnant, avec une franchise dans la fibrose pulmonaire idiopathique (FPI). Après la mise en évidence d'une stabilisation de cette maladie grave par une étude de phase IIa de moindre envergure, le recrutement pour la première de deux études de phase III sur le GLPG1690 a commencé fin 2018; si les résultats, attendus en 2021, confirment les conclusions précédentes, Galapagos disposera d'un produit valant plusieurs milliards. Une étude de phase II est en cours pour le FPI avec le GLPG1205 (résultats en 2020). Galapagos possède la totalité des droits sur les deux molécules et veut assurer elle-même l'éventuelle commercialisation du GLPG1690 aux Etats-Unis. Galapagos collabore aussi avec Servier dans l'ostéoarthrite, en prenant notamment en charge le volet américain d'une étude de phase IIb avec le GLPG1972, dont les résultats sont attendus fin 2020 ou début 2021 et qui pourraient modifier le tableau clinique sur un marché encore plus vaste que le rhumatisme. En 2018, Galapagos et MorphoSys ont signé un juteux contrat de licence avec Novartis sur le MOR106, un traitement de l'eczéma, et le partenaire AbbVie a racheté l'ensemble des travaux de développement d'une trithérapie contre la mucoviscidose, Galapagos pouvant percevoir des royalties sur les possibles ventes. Enfin, Toledo, un programme de recherche nouvelle génération dans les maladies infectieuses, affiche des résultats d'efficacité sans précédent dans les études précliniques. La première étude clinique a été lancée en début de semaine. Fin septembre, Galapagos disposait de 1,3 milliard d'euros de liquidités, soit environ 24 euros par action - suffisamment pour poursuivre le développement du pipeline. Nous constituons une position dans l'action (rating 1C). Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 84,5 eurosTicker: GLPG ASCode ISIN: BE0003818359Marché: Euronext AmsterdamCapit. boursière: 4,8 milliards EURC/B 2017: -C/B attendu 2018: -Perf. cours sur 12 mois: -1%Rendement du dividende: -