Au deuxième trimestre de 2018, Fresenius SE&Co KGaA a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 8,4 milliards d'euros: en glissement annuel, il s'agit certes d'un recul de 2%, mais celui-ci est attribuable principalement à la vigueur de l'euro/la faiblesse du dollar (le groupe réalise 42% de son CA sur le continent nord-américain). Car si l'on fait abstraction des effets de change, le CA a progressé de 5%, ce qui est conforme aux attentes (8,41 milliards d'euros) des analystes. A 1,145 milliard d'euros (en un an, -3%, mais +2% à cours de change constants), le bénéfice d'exploitation (Ebit) est, lui, de 1,8% supérieur au consensus. Le bénéfice net a bondi de 3% (de 7%, si l'on omet les effets de change), à 472 millions d'euros, soit 0,85 euro par acti...

Au deuxième trimestre de 2018, Fresenius SE&Co KGaA a réalisé un chiffre d'affaires (CA) de 8,4 milliards d'euros: en glissement annuel, il s'agit certes d'un recul de 2%, mais celui-ci est attribuable principalement à la vigueur de l'euro/la faiblesse du dollar (le groupe réalise 42% de son CA sur le continent nord-américain). Car si l'on fait abstraction des effets de change, le CA a progressé de 5%, ce qui est conforme aux attentes (8,41 milliards d'euros) des analystes. A 1,145 milliard d'euros (en un an, -3%, mais +2% à cours de change constants), le bénéfice d'exploitation (Ebit) est, lui, de 1,8% supérieur au consensus. Le bénéfice net a bondi de 3% (de 7%, si l'on omet les effets de change), à 472 millions d'euros, soit 0,85 euro par action. Au début de cette année, Fresenius SE a renoncé au rachat du groupe américain Akorn Inc., qui produit et vend des produits OTC (sans ordonnance). Pour la première fois de son histoire, le groupe aurait déboursé une somme colossale: 4,3 milliards de dollars. Les Américains ont décidé de poursuivre en justice Fresenius SE. Dont le cours s'est replié à la nouvelle. Les Allemands semblent rechercher une solution amiable et entendent clore ce chapitre d'ici au début de l'année 2019. Fresenius SE est spécialisé dans les produits et services médicaux. Le groupe compte quatre filiales. Fresenius Medical Care, cotée en Bourse elle aussi (ticker: FME), est le numéroun sur le marché mondial de l'équipement médical et de la dialyse (3.815 centres). Au deuxième trimestre, elle a produit 50% du CA du groupe. Fresenius Kabi est spécialisée dans la nutrition médicale et les produits destinés au traitement et aux soins de patients en phase aiguë ou malades chroniques. La filiale enregistre une croissance importante en raison du vieillissement de la population occidentale, des nombreuses expirations de brevets et de l'extension du portefeuille de produits au marché asiatique. Fresenius Helios, dont la contribution au CA total est de 28%, est le plus grand gestionnaire d'établissements de soins médicaux privés en Allemagne (5,2 millions de patients par an) et en Espagne (11,6 millions). Enfin, Fresenius Vamed, dont la part dans le CA global est de 3%, est un prestataire de services (autrichien) engagé dans la construction et l'exploitation de projets de santé. En glissement annuel, le CA consolidé du groupe a reculé de 2% au premier semestre, à 16,5 milliards d'euros (+6% à cours de change constants). A 2,2 milliards d'euros au terme de la première moitié de l'année, l'Ebit a cédé 8% (-2% hors effets de change) en un an. Le résultat net récurrent a gagné 1% sur la même période, et s'établit à 922 millions d'euros (+7% à cours de change constants). Compte tenu de perspectives revues à la hausse pour la filiale Kabi (Ebit prévisionnel initial de -6%; nouvelle projection: entre -2% et +1%), le groupe a confirmé ses prévisions annuelles: à périmètre comparable, une progression du résultat net de 6 à 9% et du CA de 5 à 8%. Sur la Bourse de Francfort, Fresenius SE compte parmi les plus franches progressions, sur les deux dernières décennies. Nous nous réjouissons d'avoir acquis le titre lorsque, exceptionnellement - en raison des incertitudes portant sur le dossier Akorn -, il était à la traîne par rapport au Dax. A 20 fois le bénéfice attendu pour cet exercice et, surtout, un rapport valeur d'entreprise (EV)/Ebitda de 9,5, la valorisation demeure raisonnable. L'action ne quitte donc pas le portefeuille modèle. Conseil : acheterRisque : faibleRating : 1ACours : 70,08 eurosTicker : FRE GRCode ISIN : DE0005785604Marché : FrancfortCapit. boursière : 38,9 milliards EURC/B 2017 : 20,5C/B attendu 2018 : 20Perf. cours sur 12 mois : +1 %Perf. cours depuis le 01/01 : +8 %Rendement du dividende : 1,1 %