Le spécialiste américain des matières premières a été plus sévèrement sanctionné par le ralentissement de la croissance chinoise que le reste du secteur. Alors qu'il affichait une capitalisation boursière de 55 milliards de dollars (USD) en 2010, il ne restait plus que 5 milliards USD l'an dernier. Sa position d'endettement s'était alourdie de 5 à 20,4 milliards USD fin 2015. Les problèmes ont commencé en 2013 lorsque, pour étendre à nouveau son champ d'activités au secteur américain du pétrole et du gaz, le groupe a fait l'acquisition (controversée) de Plains Explorations pour 9 milliards USD.
...