Le spécialiste canadien des royalties et du streaming dans les métaux précieux, le pétrole et le gaz a publié des résultats réjouissants. En 2018, à l'inverse, la baisse temporaire mais plus marquée que prévu de la production de la mine Candelaria, au Chili (-27.939 onces troy d'équivalent or), avait donné lieu à un recul de 10% de la production consolidée par rapport à 2017, à 447.902 onces.
...

Le spécialiste canadien des royalties et du streaming dans les métaux précieux, le pétrole et le gaz a publié des résultats réjouissants. En 2018, à l'inverse, la baisse temporaire mais plus marquée que prévu de la production de la mine Candelaria, au Chili (-27.939 onces troy d'équivalent or), avait donné lieu à un recul de 10% de la production consolidée par rapport à 2017, à 447.902 onces. Candelaria renouera avec des niveaux normaux au 2e semestre. Et surtout, Cobre Panama (CP), l'énorme projet cuivre et or de First Quantum, contribuera pour la première fois au résultat. Franco-Nevada (FNV), qui a versé 1,35 milliard de dollars pour un contrat de streaming sur toute la production de métaux précieux de CP, table pour 2019 sur 20.000-40.000 onces d'équivalent or, et sur 160.000 en 2023, année durant laquelle CP aura dû porter la production du groupe à 570.000-610.000 onces (+32% par rapport à 2018). FNV pronostique 465.000-500.000 onces pour 2019. Les premières livraisons ayant eu lieu plus tôt que prévu, la contribution de CP cette année se situera dans la partie supérieure de la fourchette, si bien que le rapport semestriel annonce une production annuelle de 500.000 onces. Au 2e trimestre, la production écoulée s'établit à 107.774 onces (+0,4% en un an). Au premier, l'augmentation avait été de 5,5%, à 122.049 onces. Le chiffre d'affaires (CA) des métaux précieux s'est accru de 3,1%, à 142,9 millions de dollars. Les revenus du pétrole et du gaz ont bondi de 21,6%, à 27,6 millions, au 2e trimestre. La collaboration avec Continental Resources se passe bien, comme en témoigne le relèvement de 20 millions, à 120 millions de dollars, du budget d'investissement pour 2019. FNV a soif d'acquisitions dans les royalties pétrolières et gazières. Il a annoncé en juillet l'achat, pour 300 millions de dollars, d'un pour cent du CA de Range Resources sur un vaste territoire de Pennsylvanie (bassin de Marcellus). La contribution au CA consolidé devrait atteindre 25 millions de dollars en 2020, et 30 millions dans cinq ans. La transaction, qui a pris effet le 1er mars, a permis à FNV de relever son CA prévisionnel pour 2019 sur le pétrole et le gaz de 70-85 à 100-115 millions de dollars. Le CA consolidé a progressé de 5,7%, à 170,5 millions de dollars, au 2e trimestre, et de 4,8%, pour atteindre le montant record de 350,3 millions, après six mois. Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) s'est accru de 9,2%, à 137,9 millions, et de 4,7%, à 278,8 millions (autre record), en six mois. Le bénéfice net récurrent par action est passé de 0,29 à 0,34 dollar (+19,2%; prévisions: 0,30 dollar) et a augmenté de 0,05 dollar au 1er semestre, à 0,69 dollar... encore un record. FNV prévoit de signer d'autres contrats dans les métaux précieux en 2019. Les opportunités dans le pétrole et le gaz ne manquent pas, mais le groupe ne souhaite pas réaliser plus de 20% de son CA dans ce segment (16,2% au 2e trimestre). Après la transaction avec Range Resources, il dispose d'une trésorerie (1,1 milliard de dollars) et de lignes de crédit qui lui permettront de conclure de nouvelles transactions.Le récent abaissement généralisé du conseil à propos des entreprises actives dans le secteur des métaux précieux ne remet pas en cause les éblouissantes perspectives à long terme de FNV. Grâce aux importants investissements consentis ces dernières années, le groupe est idéalement positionné pour profiter de la hausse des prix. Il mérite décidément sa place en portefeuille. Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 94,88 dollarsTicker: FNV USCode ISIN: CA3518581051Marché: NYSECapit. boursière: 17,8 milliards USDC/B 2018: 76C/B attendu 2019: 64Perf. cours sur 12 mois: +42%Perf. cours depuis le 01/01: +35%Rendement du dividende: 1,1%