La société canadienne spécialisée dans les royalties sur l'or et le streaming de métaux précieux, pétrole et gaz, a franchi deux jalons au 3e trimestre. Le premier fut le lancement commercial, le 1er septembre, de Cobre Panama (ci-après, Cobre), la gigantesque mine de cuivre de First Quantum Minerals. Franco-Nevada (ci-après, FNV) avait signé en 2012 un contrat de streaming d'un milliard de dollars avec Inmet Mining, propriétaire, à l'époque, de Cobre; ce faisant, il obtenait le droit d'acheter 80% de la production d'or et d'argent du site pendant toute sa durée de vie, estimée à 31 ans au moins. L'an dernier, FNV a acquis, pour 356 millions de dollars, les droits sur les 20% restants. Au sortir du 3e trimestre, Cobre est, avec un niveau déjà historiqu...

La société canadienne spécialisée dans les royalties sur l'or et le streaming de métaux précieux, pétrole et gaz, a franchi deux jalons au 3e trimestre. Le premier fut le lancement commercial, le 1er septembre, de Cobre Panama (ci-après, Cobre), la gigantesque mine de cuivre de First Quantum Minerals. Franco-Nevada (ci-après, FNV) avait signé en 2012 un contrat de streaming d'un milliard de dollars avec Inmet Mining, propriétaire, à l'époque, de Cobre; ce faisant, il obtenait le droit d'acheter 80% de la production d'or et d'argent du site pendant toute sa durée de vie, estimée à 31 ans au moins. L'an dernier, FNV a acquis, pour 356 millions de dollars, les droits sur les 20% restants. Au sortir du 3e trimestre, Cobre est, avec un niveau déjà historique de 21.526 onces troy d'équivalent or, le plus grand contributeur aux ventes du groupe (133.219 onces). D'après FNV, sa contribution annuelle devrait s'inscrire dans le haut de la fourchette prévisionnelle (jusqu'à 40.000 onces). Elle devrait dépasser 100.000 onces en 2020 et atteindre 160.000 onces en 2023. Les ventes prévisionnelles consolidées pour 2019 ont été revues, de 465.000-500.000 à 490.000-500.000 onces. L'autre jalon est le franchissement, pour la première fois, de la barre des 200 millions de dollars (235,7 millions; prévision: 220) de chiffre d'affaires (CA) trimestriel, en hausse de 35% en glissements trimestriel (170,5) et annuel (170,6). Le prix moyen de l'or s'établit de surcroît à 1.474 dollars l'once, soit 12,5% de plus qu'au 2e trimestre (1.310 dollars) et 21,5% de plus en un an (1.213). A cela s'ajoute le CA record de 37,5 millions de dollars (27,6 millions au 2e trimestre) de la division Energie (pétrole et gaz), grâce à la première contribution, de 13,1 millions de dollars, du pour cent de royalties sur Marcellus, ce site pennsylvanien acquis le 22 juillet pour 300 millions de dollars. Il s'agit d'une contribution avec effet rétroactif au 1er mars. Le CA de Marcellus devrait s'élever à 25 millions de dollars en 2020. FNV estime qu'en 2019, Energie atteindra le haut de la fourchette, relevée de 100 à 115 millions de dollars, de CA. Les cash-flows opérationnels ajustés (Rebitda) ont bondi en trois mois de 39,9%, à 192,9 millions de dollars (projection: 176,5 millions), alors que le bénéfice net ajusté s'envolait de 0,34 à 0,54 dollar par action (pronostic: 0,45 dollar), deux records là aussi. Dans le cadre du programme spécial activé en juillet, FNV a levé 83 millions de dollars au 3e trimestre, en émettant 884.000 actions qui se sont vendues à 95,38 dollars en moyenne. Le plan, qui s'achèvera le 18 juillet 2020, pourra rapporter jusqu'à 200 millions de dollars, sans décote par rapport au prix du marché. De 245 millions au 30 septembre (montant net: 153,3 millions), l'endettement n'était plus que de 180 millions à la publication du rapport trimestriel, le 11 novembre. FNV dispose de 1,4 milliard de dollars de liquidités pour conclure de nouveaux contrats; il examine maintes pistes, surtout dans le segment des métaux précieux, dont quelques grands dossiers (plus d'un milliard de dollars) de production de métaux secondaires.L'action a bien réagi à l'annonce des résultats. Malgré la baisse de 7% du cours de l'or depuis le sommet atteint début septembre, elle s'échange à quelques pour cent seulement sous son plus haut historique. Nous avons récemment relevé la note, car nous escomptons une nouvelle hausse des prix des métaux précieux au terme de la phase de consolidation. Une valeur très sûre au sein du portefeuille. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 97,72 dollarsTicker: FNV USCode ISIN: CA3518581051Marché: NYSECapit. boursière: 18,43 milliards USDC/B 2018: 78C/B attendu 2019: 57Perf. cours 12 mois: +45%Perf. cours depuis le 01/01: +35%Rendement du dividende: 1%