En sa qualité de spécialiste du streaming, Wheaton Precious Metals (WPM ; autrefois "Silver Wheaton") dépend des contrats de livraison conclus avec des entreprises minières. En échange d'une injection financière, le groupe peut prétendre à une partie ou à la totalité du produit futur du projet dans lequel il investit. WPM a actuellement 20 contrats de livraison en cours, et a investi également dans 9 projets de développement. Autrefois, son activité était plus concentrée sur l'argent, mais ces dernières années, l'or a occupé une part de plus en plus importante dans ses activités. Au premier semestre, le chiffre d'affaires (CA) des deux métaux précieux était à peu près équivalent. Ses principaux partenaires sont Vale (mine Salobo), Glencore (Antamina...

En sa qualité de spécialiste du streaming, Wheaton Precious Metals (WPM ; autrefois "Silver Wheaton") dépend des contrats de livraison conclus avec des entreprises minières. En échange d'une injection financière, le groupe peut prétendre à une partie ou à la totalité du produit futur du projet dans lequel il investit. WPM a actuellement 20 contrats de livraison en cours, et a investi également dans 9 projets de développement. Autrefois, son activité était plus concentrée sur l'argent, mais ces dernières années, l'or a occupé une part de plus en plus importante dans ses activités. Au premier semestre, le chiffre d'affaires (CA) des deux métaux précieux était à peu près équivalent. Ses principaux partenaires sont Vale (mine Salobo), Glencore (Antamina), Goldcorp (Peñasquito) et Primero Mining (San Dimas). Les problèmes de ce dernier traînent depuis quelque temps déjà. Dans cette mine mexicaine, les activités ont été paralysées pendant deux mois en début d'année en raison d'un conflit social. Le travail y a repris, mais rapidement, des problèmes de nature opérationnelle se sont posés. San Dimas a dès lors livré 37% d'argent de moins au premier semestre. Pour autant, WPM a maintenu ses prévisions de production pour 2017.Au premier semestre, WPM a produit 162.500 onces troy d'or, par rapport à 133.000 au cours de la même période un an plus tôt. L'augmentation est attribuable à la mine Salobo au Brésil. Dans le cas de l'argent, on note un repli en rythme annuel de 15,1 à 13,8 millions d'onces troy. Le recul au niveau de San Dimas et d'Antamina a été partiellement compensé par une augmentation du produit de Peñasquito. À 398 millions de dollars, le CA du groupe est presque aussi élevé qu'au premier semestre de 2016 (400 millions). Le bénéfice net, à 129 millions de dollars, est de 28% supérieur au niveau de l'an dernier, grâce à l'allègement des coûts et à une hausse de 9% du prix de vente moyen de l'argent. Pour l'exercice courant, WPM table sur une production de 28 millions d'onces troy d'argent et 340.000 onces troy d'or. L'an dernier, ces chiffres s'élevaient à respectivement 30,4 millions et 354.000. Pour la période de 2017 à 2021, la direction annonce une production moyenne de 29 millions d'onces troy d'argent et 340.000 onces troy d'or. Ces chiffres impliquent une croissance nulle dans les prochaines années car ils reposent sur un scénario sans nouveau contrat, ce qui est peu probable. Jusqu'ici, WPM a versé un cinquième de son cash-flow opérationnel moyen des 4 derniers trimestres sous la forme de dividende. Celui-ci est à présent relevé à 30%, et partant, le dividende trimestriel a progressé de 7 à 10 centimes de dollar par action. Au terme du premier trimestre, WPM avait près de 77 millions de dollars en caisse, pour une dette totale de 953 millions de dollars. Le groupe dispose en outre de 4,2 millions d'onces troy d'argent et 52.900 onces troy d'or qui n'ont pas encore été vendues. Cette année encore, on attend un verdict dans le dossier qui l'oppose à l'autorité fiscale canadienne. Celle-ci exige 353 millions de dollars canadiens (CAD) d'impôts de retard sur des revenus de filiales étrangères.WPM a connu plusieurs trimestres décevants, la conséquence de contrecoups de nature opérationnelle. L'évolution des prix lui est également défavorable. L'action n'est pas chère, à 1,7 fois la valeur comptable. Nous préférons cette action aux produits à levier sur le prix de l'argent et de l'or, moins sûrs. Elle reste digne d'achat dans l'attente d'une hausse des prix des deux métaux précieux.Conseil : digne d'achatRisque : moyenRating : 1BDevise : dollarMarché : NYSECapit. boursière : 8,3 milliards USD C/B 2016 : 27C/B attendu 2017 : 31Perf. cours sur 12 mois : -37 %Perf. cours depuis le 01/01 : -2 %Rendement du dividende : 2,1 %