Telenet acte le départ de nombreux clients vers Orange, ainsi qu'une croissance de sa branche Mobile inférieure aux prévisions. Le groupe a accueilli au 4e trimestre 9.000 nouveaux abonnés mobiles, contre 15.000 espérés. Dans l'Internet à large bande et la télévision numérique, 9.000 et 18.000 clients respectivement sont passés à la concurrence. L'incidence de ces défections sur les chiffres est toutefois limitée: le chiffre d'affaires (CA) a cédé 0,8%, à 642,3 millions d'euros; le cash-flow opérationnel brut (Ebitda) s'est même accru de plus de 11%, à 333,1 millions d'euros, une hausse attribuable à la réduction des dépenses de marketing mais aussi, et surtout, au fait que contrairement à l'année précédente, le groupe n'a pas eu à louer l...

Telenet acte le départ de nombreux clients vers Orange, ainsi qu'une croissance de sa branche Mobile inférieure aux prévisions. Le groupe a accueilli au 4e trimestre 9.000 nouveaux abonnés mobiles, contre 15.000 espérés. Dans l'Internet à large bande et la télévision numérique, 9.000 et 18.000 clients respectivement sont passés à la concurrence. L'incidence de ces défections sur les chiffres est toutefois limitée: le chiffre d'affaires (CA) a cédé 0,8%, à 642,3 millions d'euros; le cash-flow opérationnel brut (Ebitda) s'est même accru de plus de 11%, à 333,1 millions d'euros, une hausse attribuable à la réduction des dépenses de marketing mais aussi, et surtout, au fait que contrairement à l'année précédente, le groupe n'a pas eu à louer le réseau Orange. Telenet a perdu en 2018 près de 48.000 clients "télévision" et 163.000 clients "Internet". Le rachat de Nextel et de SFR Belux a porté son CA annuel à 2,54 milliards d'euros. Sur le plan de la croissance organique, l'on note un repli de 1%. Telenet pronostique un recul de son bénéfice pour 2019. C'est une première, du moins depuis son introduction en Bourse. Si cette baisse n'est guère surprenante, son ampleur interpelle: le CA cédera 2,5%, pour un Ebitda en repli de 1 à 2% (consensus: -1,3% et -0,5% respectivement). Quelque 365.000 clients de Medialaan (opérateurs virtuels Jim Mobile et Mobile Vikings) sont passés chez Orange - une condition imposée par l'autorité de la concurrence lors de l'acquisition de Base. En 2018, la rotation de la clientèle s'est accélérée dans toutes les divisions, mais surtout chez SFR Belux, dont la qualité du réseau laissait à désirer. Telenet assure que la fuite est désormais endiguée. Fort d'un réseau amélioré et de tarifs plus attrayants, l'opérateur espère récupérer une partie de sa clientèle. Il prévoit d'investir davantage dans les produits et les services, pour renouer avec la croissance à partir de 2020. Ainsi un nouveau décodeur et de nouvelles formules d'abonnement seront-ils mis sur le marché dès cette année. L'Ebitda devrait augmenter de 16 à 18% en 2019. Le report du déploiement de la 5G devrait contribuer à la baisse des investissements. Les cash-flows disponibles seront compris entre 380 et 400 millions d'euros, une fourchette dont la moyenne est inférieure au consensus, arrêté à 398 millions d'euros, et au chiffre de l'an dernier (422 millions). Le dividende une fois versé, l'endettement net s'est alourdi à 5,57 milliards d'euros, soit 4,3 fois l'Ebitda. Telenet a dépensé, entre le mois de juin, date de son lancement, et la fin de l'année, 228,5 millions d'euros pour son programme de rachat d'actions, d'un montant de 300 millions d'euros; le reste sera pour ce semestre. La direction compte par ailleurs demander l'autorisation de racheter jusqu'à 20% des titres au cours des cinq prochaines années. Son intention est d'en revenir à un dividende régulier.Telenet est la principale victime de la croissance d'Orange. L'action a été sévèrement sanctionnée après l'annonce d'un 4e trimestre en baisse et de perspectives décevantes pour 2019. Les nouveaux produits et services ne contribueront à la croissance qu'à compter de 2020. D'ici là, l'opérateur continuera de générer d'abondants cash-flows. La perspective d'un retour à un dividende régulier et le programme de rachats d'actions devraient soutenir le cours. Nous n'excluons pas une nouvelle offre de la part du holding mère Liberty. Notre conseil: attendre. Conseil: attendre/conserverRisque: moyenRating: 2BCours: 39,28 eurosMarché: Euronext BruxellesCode ISIN: BE0003826436Ticker: TNET BBCapit. boursière: 4,6 milliards EURC/B 2018: 18C/B attendu 2019: 13,5Perf. cours sur 12 mois: -21%Perf. cours depuis le 01/01: +3%Rendement du dividende: -