Le gouvernement panaméen avait, le 14 décembre, annoncé que le délai de signature d'un nouveau contrat de concession avait expiré et, en substance, ordonné l'arrêt des opérations menées par FQM dans le pays. FQM a engagé une procédure d'arbitrage à son encontre et n'exclut pas une procédure internationale.
...

Le gouvernement panaméen avait, le 14 décembre, annoncé que le délai de signature d'un nouveau contrat de concession avait expiré et, en substance, ordonné l'arrêt des opérations menées par FQM dans le pays. FQM a engagé une procédure d'arbitrage à son encontre et n'exclut pas une procédure internationale.Le groupe canadien n'a pu s'investir pleinement dans le projet de mine géante à ciel ouvert qu'en 2013. C'est en 2019, ou 22 ans après la signature du premier contrat de concession (1997), qu'a commencé la production; FQM a investi plus de 10 milliards de dollars, dont 1 milliard dans les infrastructures locales (routes, port, centrale électrique...), dans le projet. En 2018, la Cour suprême du Panama avait décrété que la loi accordant la concession en 1997 était inconstitutionnelle. Bien que le gouvernement panaméen ait dans l'intervalle affirmé que les droits de FQM étaient inviolables, des négociations pour une nouvelle concession ont commencé début 2022. Ce gouvernement semble mettre tout en oeuvre pour tirer le maximum de revenus de la mine. Le (projet de) nouveau contrat prévoit en effet le paiement par FQM d'une contribution annuelle minimale de 375 millions de dollars (10 fois ce que FQM paie actuellement), et la suppression (pour au moins 250 millions de dollars) des crédits d'impôt liés aux travaux d'infrastructure pris en charge par l'entreprise. Bien que Tristan Pascall ait indiqué le 10 janvier qu'un accord était en vue, l'issue des négociations reste très incertaine. La mine, dont la durée de vie est estimée à 40 ans, est cruciale pour FQM. Elle devrait avoir produit 340.000 à 350.000 tonnes de cuivre l'année dernière (pour une production du groupe estimée à 755.000 à 785.000 tonnes), soit 1,5% de la production mondiale. Elle est très importante pour le Panama également puisqu'elle représente 3,5% de son PIB. A en juger par la récente remontée du cours de l'action, le marché anticipe la conclusion d'un accord. Dans cette attente, nous abaissons notre conseil. Un échec nuirait probablement fort à l'action. Mais aussi à Franco-Nevada, qui a un accord de streaming d'or et d'argent sur Cobre Panama. Sur les neuf premiers mois de 2022, ce contrat a généré 166,4 millions de dollars (USD), 16,7% de son chiffre d'affaires. Conseil: conserver/attendreRisque: élevéRating: 2CCours: 31,23 dollars canadiensTicker: FM CNCode ISIN: CA3359341052Marché: TorontoCapit. boursière: 21,6 milliards CADC/B 2021: 26C/B attendu 2022: 16Perf. cours sur 12 mois: -10%Perf. cours depuis le 01/01: +10%Rendement du dividende: 0,5%