Le canadien First Quantum Minerals a produit 816.435 tonnes de cuivre en 2021 - un record. Cette hausse de 5% en un an est à mettre au crédit de Cobre Panama, la troisième, et la plus récente, mine de cuivre du groupe, d'où 331.000 tonnes (+61%) ont été extraites. Elle fait aussi de First Quantum le sixième producteur de cuivre au monde.
...

Le canadien First Quantum Minerals a produit 816.435 tonnes de cuivre en 2021 - un record. Cette hausse de 5% en un an est à mettre au crédit de Cobre Panama, la troisième, et la plus récente, mine de cuivre du groupe, d'où 331.000 tonnes (+61%) ont été extraites. Elle fait aussi de First Quantum le sixième producteur de cuivre au monde.Les records ont continué à s'enchaîner au 1er trimestre. Cela n'a toutefois pas empêché la production de cuivre de chuter de 9,7%, à 182.210 tonnes, en glissement trimestriel, en raison de la baisse de la teneur en minerai, des travaux de maintenance à Cobre Panama et d'une saison des pluies anormalement longue en Zambie. La production d'or a elle aussi ralenti (-6,1%, à 70.357 onces troy), cependant que celle de nickel bondissait de 51,3%, à 5.122 tonnes. Mais le passage à 4,45 dollars la livre du prix de vente du cuivre, contre 4,08 dollars au 4e trimestre, a fait grimper le chiffre d'affaires consolidé de 4,9%, à 2,16 milliards de dollars.Le cash-flow opérationnel récurrent (hors éléments exceptionnels - Rebitda) a atteint 1,18 milliard de dollars (+8,8%) et le bénéfice net ajusté est passé de 306 millions à 480 millions, soit 0,70 dollar par action. La production prévue pour 2022 a été réduite de 810.000-880.000 à 790.000-855.000 tonnes, en raison de la révision à la baisse opérée en Zambie. Pour Cobre Panama, les prévisions restent fixées à 330.000-360.000 tonnes. A 285.000-310.000 onces troy et 25.000-30.000 tonnes, la production prévisionnelle d'or et de nickel demeure inchangée. L'action combinée de l'inflation et du ralentissement de la production prévisionnelle a fait grimper de 1,9-2,05 dollars à 2,15-2,6 dollars par livre le coût de production du cuivre, et de 7-7,75 à 7,5-8,5 dollars celui du nickel.Le groupe accélère son désendettement, une question centrale depuis le démarrage de Cobre Panama, en 2019. Il vient de rembourser 1 milliard de dollars sur une obligation qui arrivera à échéance en avril 2023. Son endettement net est passé de 7,7 milliards (le sommet atteint fin 2019), soit non moins de 4,8 fois le Rebitda de 2019, à 5,82 milliards fin mars 2022. Son ratio d'endettement n'est plus que de 1,4, grâce en partie à la nette augmentation du Rebitda. La réduction visée de 2 milliards sera atteinte au terme du premier semestre, et suivie d'un allègement de 1 milliard encore. D'ici là, le groupe se concentrera sur le développement des mines existantes, ce qui pourrait porter à terme sa production à 1 million de tonnes de cuivre par an. Il a fait en mai un grand pas dans cette direction, en décidant d'investir dans les projets S3 (expansion, à Kansanshi) et Enterprise (nickel, près de Sentinel). S3 coûtera 1,2 milliard de dollars et sera mis en service en 2025, Enterprise, 100 millions, pour un démarrage l'an prochain. Compte tenu d'une expansion prévue à Cobre Panama, la production de cuivre devrait atteindre 850.000-910.000 tonnes et celle de nickel, 40.000-50.000 tonnes, d'ici à 2024. La production d'or est portée à 295.000-320.000 tonnes. Un dividende correspondant à 15% du cash-flow disponible après investissements, avec un minimum de 0,10 dollar par action, pourrait être payé dès cette année.L'action a cédé 30% depuis le sommet atteint fin mars, ce qui offre à l'investisseur une excellente occasion de prendre (davantage) position. Elle est selon nous un très bon moyen de miser sur les réjouissantes perspectives qui entourent le cuivre pour cette décennie. La forte volatilité à court terme est à prendre avec le reste. Conseil : acheterRisque : élevéRating : 1CCours : 29,13 dollars canadiensTicker : FM CNCode ISIN : CA3359341052Marché : TorontoCapit. boursière : 20,15 milliards CADC/B 2021 : 24C/B attendu 2022 : 9Perf. cours sur 12 mois : +2%Perf. cours depuis le 01/01 : -4%Rendement du dividende : 0,3%