Avec 23 sucreries et deux raffineries, Südzucker reste, de loin, le plus grand producteur de sucre en Europe. L'entreprise, contrôlée depuis de nombreuses années par une coopérative de quelque 30.000 producteurs de betteraves (qui détiennent 59% des actions), s'est diversifiée dans le bioéthanol (par le biais de sa filiale cotée Crop Energies, l'un des leaders européens du secteur), les préparations et concentrés de frui...

Avec 23 sucreries et deux raffineries, Südzucker reste, de loin, le plus grand producteur de sucre en Europe. L'entreprise, contrôlée depuis de nombreuses années par une coopérative de quelque 30.000 producteurs de betteraves (qui détiennent 59% des actions), s'est diversifiée dans le bioéthanol (par le biais de sa filiale cotée Crop Energies, l'un des leaders européens du secteur), les préparations et concentrés de fruits (n°1 en Europe) et les spécialités (n°1 en Europe de la pizza surgelée, notamment).Son chiffre d'affaires (CA) a augmenté de 21,5% au 3e trimestre de l'exercice 2022/23, à 2,482 milliards d'euros. Les analystes, sur la base des hausses encore plus importantes aux trimestres précédents, tablaient toutefois sur 2,55 milliards d'euros. Sur les neuf premiers mois de l'exercice, le CA a crû de 26% (de 5,64 à 7,21 milliards d'euros). Le bénéfice d'exploitation (Ebit) du 3e trimestre s'établit à 220 millions d'euros, en hausse de 73,5% sur un an et au-delà du consensus (163,5 millions d'euros). Sur les trois premiers trimestres de l'exercice, l'Ebit s'établit à 536 millions d'euros, soit plus du double des 261 millions d'euros générés sur la même période un an auparavant.La direction de la société vise une fourchette de 530 à 630 millions d'euros pour l'ensemble de l'exercice (332 millions d'euros pour l'exercice 2021/22), les analystes, 606,2 millions d'euros. Pour l'exercice à venir, la direction de l'entreprise escompte une nouvelle amélioration sensible des bénéfices, avec un Ebit compris entre 650 et 850 millions d'euros.A 12 fois les bénéfices attendus pour 2022/23, 1,1 fois la valeur comptable et 6,5 fois le ratio valeur de l'entreprise (EV)/cash-flow d'exploitation (Ebitda), l'action n'est pas encore vraiment onéreuse, mais plus bon marché non plus, d'où notre conseil neutre.Conseil: conserver/attendreRisque: moyenRating: 2BCours: 15,32 eurosTicker: SZU GRCode ISIN: DE0007297004Marché: FrancfortCapit. boursière: 3,13 milliards EURC/B attendu 2022/ 23: 12C/B attendu 2023/24: 11Perf. cours sur 12 mois: +21%Perf cours depuis le 01/01: -6%Rendement du dividende: 2,6%