La firme à la pomme anticipait initialement un chiffre d'affaires (CA) compris entre 63 et 67 milliards de dollars. Une grande partie des ventes de produits Apple s'effectuant encore dans les boutiques Apple Store, bien que les ventes en ligne et les services aient augmenté, ceux-ci n'ont pas totalement compensé la fermeture des points de vente physiques. Cependant, à 58,3 milliards de dollars, le CA a été légèrement supérieur à celui de l'année précédente (+0,5%) et, surtout, a dépassé le consensus de 3,7 milliards de dollars. Les boutiques chinoises ont aujourd'hui quasiment toutes rouvert, mais ailleurs, l'incidence des mesures de confinement se fera sentir sur le CA du troisième trimestre, en cours.
...

La firme à la pomme anticipait initialement un chiffre d'affaires (CA) compris entre 63 et 67 milliards de dollars. Une grande partie des ventes de produits Apple s'effectuant encore dans les boutiques Apple Store, bien que les ventes en ligne et les services aient augmenté, ceux-ci n'ont pas totalement compensé la fermeture des points de vente physiques. Cependant, à 58,3 milliards de dollars, le CA a été légèrement supérieur à celui de l'année précédente (+0,5%) et, surtout, a dépassé le consensus de 3,7 milliards de dollars. Les boutiques chinoises ont aujourd'hui quasiment toutes rouvert, mais ailleurs, l'incidence des mesures de confinement se fera sentir sur le CA du troisième trimestre, en cours.Le groupe technologique a dégagé un bénéfice net de 11,2 milliards de dollars, ou 2,55 dollars par action, bien au-dessus des 2,26 dollars attendus. Les ventes d'iPhone ont généré 7% de CA en moins, soit 29 milliards, ou un peu moins de la moitié du CA du groupe, contre encore 61% au trimestre précédent. Une nouvelle baisse est anticipée pour le trimestre courant. La Chine a entamé le déploiement du réseau 5G l'année dernière, et les appareils 5G devraient représenter cette année 40% des ventes de smartphones dans l'empire du Milieu. Les concurrents locaux Huawei et Xiaomi intègrent déjà des appareils compatibles dans leur gamme, mais ce n'est pas encore le cas d'Apple, qui lancera le premier modèle 5G au plus tôt à l'automne. Apple espère que l'avènement de la 5G initiera un nouveau cycle de remplacement des appareils. Le groupe essaie aussi de gonfler son CA en lançant un iPhone SE moins onéreux, avec l'objectif de séduire de nouveaux clients et de leur faire découvrir l'écosystème du groupe - et donc acheter d'autres produits et services. La branche services est désormais la deuxième du groupe s'agissant du CA: 13,3 milliards de dollars, soit +17% en un an. C'est une bonne nouvelle, car elle produit une marge brute de 65%, contre une moyenne du groupe de 38%. Apple Music compte désormais plus de 60 millions de clients et Apple TV+, plus de 35 millions. Les clients ayant acheté un nouvel appareil en 2019 ont bénéficié gratuitement d'un abonnement d'un an à Apple TV+. Le géant espère qu'ils seront nombreux à s'abonner après cette période d'essai. La division dédiée aux objets connectés à porter, aux produits pour la maison et aux accessoires occupe la troisième place, avec un CA de 6,1 milliards, en hausse de plus de 20% en un an. Au terme du deuxième trimestre, Apple détenait plus de 192,8 milliards de dollars de liquidités, pour une dette à long terme de près de 110 milliards de dollars. Début mai, le groupe a émis un emprunt obligataire de 8,5 milliards de dollars. Il a relevé son dividende trimestriel de 0,77 à 0,82 dollar. Entre janvier et mars, il a racheté pour 18,5 milliards de dollars d'actions propres. Le budget de ce programme de rachats a été relevé de 50 milliards, à 90 milliards de dollars. A terme, Apple entend reverser aux actionnaires la totalité de ses liquidités. Depuis 2012, la rémunération des actionnaires représente 450 milliards de dollars (345 milliards de dollars en rachats d'actions, le reste en dividendes). Le nombre d'actions en circulation diminue par conséquent de 5% en moyenne chaque année. Apple génère un cash-flow disponible de 65 milliards de dollars chaque année, et pourra donc maintenir cette politique pendant un certain temps encore.Depuis 2018, le CA d'Apple connaît une évolution latérale. Le bénéfice par action croît quasi exclusivement grâce aux rachats d'actions. Or, l'action s'échange largement au-dessus de la moyenne historique de 15 et même de la moyenne de marché actuelle de 20. Le rapport entre la valeur de l'entreprise et le bénéfice d'exploitation n'a jamais été aussi élevé par le passé. Le marché semble estimer qu'Apple est encore en pleine croissance, ce qui n'est pas le cas. Malgré le soutien apporté par les rachats de titres, il y aura certainement des fenêtres d'entrée bien plus favorables pour cette machine à cash. Conseil: conserver/attendreRisque: moyen Rating: 2BCours: 318,89 dollarsMarché: NasdaqTicker: AAPL USCode ISIN: US0378331005Capit. boursière: 1.382 milliards USDC/B 2019: 25C/B attendu 2020: 27Perf. cours sur 12 mois: +80%Perf. cours depuis le 01/01: +9%Rendement du dividende: 1%