Au 1er trimestre, le chiffre d'affaires (CA) du groupe belge spécialisé dans les matières premières et préparations pharmaceutiques a reculé de 4,8%, à 134,8 millions d'euros, en glissement annuel. Les analystes attendaient 4,7% de plus (141,4 millions). Sans l'effet de change, toutefois, le CA a progressé de 4,9%. Cet écart important tient à la faiblesse du dollar (USD), qui a amputé le CA de 3,7 millions d'euros, et, surtout, du réal brésilien, qui l'a réduit de 9 millions.
...

Au 1er trimestre, le chiffre d'affaires (CA) du groupe belge spécialisé dans les matières premières et préparations pharmaceutiques a reculé de 4,8%, à 134,8 millions d'euros, en glissement annuel. Les analystes attendaient 4,7% de plus (141,4 millions). Sans l'effet de change, toutefois, le CA a progressé de 4,9%. Cet écart important tient à la faiblesse du dollar (USD), qui a amputé le CA de 3,7 millions d'euros, et, surtout, du réal brésilien, qui l'a réduit de 9 millions. Le CA accuse une décroissance organique de 7% si l'on tient compte de l'effet de change, mais une croissance organique de 2,6% à cours de change constants. Certes dans une moindre mesure que les fluctuations de cours des devises, le Covid-19 a aussi contribué au recul du CA, en désorganisant les programmes de soins (report des traitements non critiques et baisse du nombre de consultations médicales), ce qui a eu des répercussions sur les préparations non stériles et sur la division Essentials (matières premières pharmaceutiques). L'Europe, où le nombre de prescriptions était inférieur à celui du trimestre précédent et du 1er trimestre de 2020, a été la plus touchée: le CA s'y est replié de 7,3%, à 63,1 millions d'euros. Si l'on exclut du périmètre l'allemand Gako et l'israélien Pharma Tamar, rachetés en 2020, le CA a reculé de 11,2% (à cours de change constants: -10,6 %). L'avantage tiré d'une demande accrue de produits liés au Covid-19 l'année dernière s'est estompé. La hausse de 12,5% à 17% de la part des marques (division Brands) dans le CA européen souligne l'importance de l'innovation produits dans un contexte de concurrence accrue, surtout aux Pays-Bas, marché domestique de Fagron. La nouvelle usine de reconditionnement en Pologne sera mise en service en avril; elle devrait contribuer à hauteur de deux millions d'euros chaque année à la marge bénéficiaire dès 2022. En Amérique latine, le CA a reculé de 6,7%, à 31,9 millions d'euros. Compte non tenu de l'effet de change, il s'est apprécié de 21,3%; Essentials a vu son CA augmenter de 24%, Brands, de 12,4%, à cours de change constants. En Colombie, où Fagron a lancé de nouvelles marques et su attirer de nouveaux clients, le CA, quoiqu'encore modeste, s'est accru de 36,6%. Seule l'Amérique du Nord a clos le trimestre dans le vert, avec un CA en hausse de 1%, à 39,8 millions d'euros. Le continent a contribué au CA du groupe à hauteur de 29,5% - devançant l'Amérique latine (23,7%), mais suivant l'Europe (46,8%). Sans la dépréciation du dollar, le CA y aurait augmenté de 10,4%. L'usine de préparations stériles de Wichita a affiché une belle croissance (15,3%) et semble bien orientée pour atteindre, mais sans doute plus tard qu'ambitionné (2022), le CA annuel visé de 100 millions de dollars. Pour 2021, Fagron table toujours sur une hausse du CA et du bénéfice, mais reste prudent, le Covid-19 suscitant toujours des incertitudes. Le bénéfice opérationnel récurrent a gagné 8,3%, à 62,9 millions d'euros (0,87 euro par action), en 2020. Le groupe verse un dividende brut de 0,18 euro par action. Comme il a allégé sa dette nette, à 271,3 millions d'euros, en 2020, il peut poursuivre sa stratégie buy&build.Le marché ne s'attendait pas à un recul du CA au 1er trimestre, comme en témoigne la dépréciation de l'action. Anticipant de nouvelles acquisitions par Fagron et une hausse du nombre de consultations médicales, nous nous attendons à ce que la croissance s'améliore au cours des prochains trimestres. C'est pourquoi nous maintenons notre conseil. Conseil: acheter Risque: moyenRating: 1BCours: 18,57 eurosTicker: FAGR BBCode ISIN: BE0003874915 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,35 milliard EURC/B 2020: 21C/B attendu 2021: 18Perf. cours sur 12 mois: -11%Perf. cours depuis le 01/01: -5%Rendement du dividende: 1 %