Le chiffre d'affaires (CA) de 2018 a augmenté de 8,8%, à 471,7 millions d'euros; sur le 1er semestre, la croissance était de 5%, sur les neuf premiers mois de l'année, de 7,1%. L'accélération amorcée au 3e trimestre (+11,8%) s'est poursuivie au trimestre suivant. Hors effets de change, le CA est en hausse de 14,5% (+12,1% au 1er semestre, +13,9% sur les neuf premiers mois de l'exercice). La croissance organique du CA (hors acquisitions) s'élevait à 3,9% (+9,3% à cours de change constants), dont 6% au titre du 2e semestre (+10,1% hors effets de change).
...

Le chiffre d'affaires (CA) de 2018 a augmenté de 8,8%, à 471,7 millions d'euros; sur le 1er semestre, la croissance était de 5%, sur les neuf premiers mois de l'année, de 7,1%. L'accélération amorcée au 3e trimestre (+11,8%) s'est poursuivie au trimestre suivant. Hors effets de change, le CA est en hausse de 14,5% (+12,1% au 1er semestre, +13,9% sur les neuf premiers mois de l'exercice). La croissance organique du CA (hors acquisitions) s'élevait à 3,9% (+9,3% à cours de change constants), dont 6% au titre du 2e semestre (+10,1% hors effets de change). Toutes les régions ont contribué au résultat; les Etats-Unis ont mené le bal, avec une croissance organique du CA de 19,5%, à 113,5 millions d'euros (+25,1% hors effets de change). Cette belle performance est imputable aux activités de préparation de médicaments, en premier lieu grâce au site stérile ultramoderne de Wichita, qui a vu son CA augmenter de 65,2% (+76,2% au 1er semestre). En tenant compte du rachat d'Humco en avril 2018, la progression du CA atteint 45,9% (65,3% au 2e semestre). Le cash-flow opérationnel récurrent (Rebitda) n'a augmenté que de 29,5%, à 14,8 millions d'euros, et la marge de Rebitda est passée de 14,7 à 13,1% du fait des embauches nécessaires à Wichita. En glissement semestriel, cette marge s'est redressée de 11 à 14,8%. La progression a été plus modeste en Europe au 2e semestre: la croissance organique du CA, à cours de change constants, a atteint 3,5% (1,9% au 1er semestre). En tenant compte des effets de change, le rachat de Kemig et la cession d'un site de préparation en France en 2017 ont permis une hausse de 1,8% du CA annuel, à 250,1 millions d'euros. Le Rebitda est resté stable à 63,3 millions d'euros, la marge de Rebidta a perdu 50 points de base, à 25,3%. La réduction temporaire de la capacité sur un site de préparation de produits stériles aux Pays-Bas a grevé le CA de quatre millions d'euros. Le laboratoire sera de nouveau totalement opérationnel au 2e semestre. En Amérique du Sud, le CA a reculé de 2,2%, à 100,9 millions d'euros (-3,1%, à 52,1 millions, au 2e semestre). La faiblesse du réal brésilien a grignoté 18,6 millions d'euros de CA, malgré une croissance impressionnante de ce dernier (16,6%; 12,7% en termes organiques). Le Rebitda est passé de 20,8 à 20,1 millions d'euros, la marge de Rebidta de 20,2 à 19,9%. En raison de la hausse des dépréciations et des impôts, le bénéfice net a reculé de 8,8%, à 42,9 millions d'euros (0,59 euro par action). Pour témoigner de sa confiance en l'avenir, Fagron relève toutefois son dividende brut de 0,1 euro, à 0,12 euro par action. En 2018, la dette nette a augmenté de 16,1 millions d'euros, à 252,3 millions, si bien que le taux d'endettement s'est hissé de 2,48 à 2,63, encore sous le seuil maximal de 3,25. Fagron Genomics a été créée à l'automne. Grâce aux tests que la division développe, chaque individu pourra se voir prescrire les médicaments le plus adaptés à son génome. Fagron est de retour dans la course. Le titre a bien réagi à la publication des résultats annuels. A 19 fois le bénéfice attendu en 2019 et avec une valeur d'entreprise correspondant à 12,5 fois l'Ebidta escompté en 2019, sa valorisation reste correcte. L'entreprise compte asseoir sa croissance sur de nouvelles acquisitions tout en maîtrisant son endettement. Conseil: conserver/attendre Risque: moyenRating: 2BCours: 17,65 eurosTicker: FAGR BBCode ISIN: BE0003874915 Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,25 milliard EURC/B 2018: 25,5C/B attendu 2019: 19Perf. cours sur 12 mois: +40%Perf. cours depuis le 01/01: +23%Rendement du dividende: 0,7%