Le spécialiste des matières premières et préparations pharmaceutiques a présenté mi-mars ses perspectives stratégiques jusqu'en 2026. Elles n'ont pas déçu. A périmètre et à cours de change constants, son chiffre d'affaires (CA) devrait progresser de 8% par an en moyenne et sa marge sur les cash-flows opérationnels récurrents (avant éléments exceptionnels) devrait demeurer stable par rapport à la période 2017-2021 (21,6%).
...

Le spécialiste des matières premières et préparations pharmaceutiques a présenté mi-mars ses perspectives stratégiques jusqu'en 2026. Elles n'ont pas déçu. A périmètre et à cours de change constants, son chiffre d'affaires (CA) devrait progresser de 8% par an en moyenne et sa marge sur les cash-flows opérationnels récurrents (avant éléments exceptionnels) devrait demeurer stable par rapport à la période 2017-2021 (21,6%).Ces prévisions s'inspirent du potentiel des activités mondialement intégrées de Fagron et de la tendance structurelle en faveur de soins de santé plus personnalisés et plus accessibles. A cela s'ajoute le resserrement des réglementations, qui incite les pharmacies (hospitalières) à externaliser leurs activités de préparation et fait le lit d'une vague de consolidations au sein d'un secteur du reste très fragmenté. Autant d'opportunités pour Fagron de renforcer sa position, grâce à une stratégie d'achats disciplinée en Amérique du Nord et en Europe (Allemagne, Italie et Europe de l'Est surtout).Après plusieurs années difficiles, le groupe mise sur un retour à une croissance de 1-4% de son CA européen d'ici à 2026. En Amérique latine, sa priorité est d'exploiter le vaste potentiel de croissance organique; il prévoit d'y atteindre une croissance de 6-9%, grâce à son leadership dans les Marques et les Matières premières. Mais c'est en Amérique du Nord qu'il caresse les plus grandes ambitions: ensemble, les Marques, les Matières premières et les Préparations devraient atteindre une croissance de 15% environ. L'entreprise va investir ces prochaines années 20 millions de dollars dans Fagron Sterile Services (FSS), son usine de préparations stériles de Wichita, ce qui lui permettra de faire passer son CA de 125 millions de dollars en 2023 à 300 millions en 2027.La mise à jour relative au 1er trimestre est encourageante. Le CA consolidé a bondi à 156,4 millions d'euros (+16% par rapport au 1er trimestre, certes décevant, de 2021), alors que le consensus tablait sur 151 millions. La croissance organique (+13,3%; +7,6% hors effet de change) a été soutenue par l'appréciation du dollar et du réal brésilien. En Europe, le CA a atteint 67,4 millions d'euros (+6,7%), contre 67,2 millions au dernier trimestre de 2021. Fagron a annoncé des acquisitions mineures en Belgique (Pharma-Pack), aux Pays-Bas (Curaphar) et en Allemagne (Hiperscan). En Amérique latine, très touchée par le variant Omicron et par une conjoncture difficile, son CA a progressé de 14,7%, à 36,6 millions d'euros (+3,2% hors effet de change). En Amérique du Nord, le CA s'est envolé de 31,8%, à 52,4 millions d'euros, dont +27,3% de croissance organique (+22,7% et +18,4% hors effet de change); cette hausse est à mettre au crédit des activités de préparation d'Anazoa et de FSS (conjointement +43,4%, à 31,5 millions d'euros) et de la première contribution de Letco (marques et matières premières), acquise en février. La direction pronostique pour cette année une croissance du CA et de la rentabilité dans toutes les régions. FSS devrait engranger d'ici décembre un CA annualisé de 125 millions de dollars (76 millions en mars).Le titre s'est vigoureusement redressé depuis l'automne: les objectifs stratégiques fixés jusqu'en 2026, de même que les progrès réalisés en Europe, ont su séduire les investisseurs. A 16,5 fois le bénéfice et avec une valeur de l'entreprise (EV) de 11,6 fois le cash-flow opérationnel escomptés pour 2022, l'action est intéressante. Nous recommandons toujours de l'acheter. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 17,59 eurosTicker: FAGR BBCode ISIN: BE0003874915Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 1,27 milliard EURC/B 2021: 21C/B attendu 2022: 16,5Perf. cours sur 12 mois: -4%Perf. cours depuis le 01/01: -18%Rendement du dividende: 1,1%