L'armateur ne voit pas sa rentabilité s'améliorer et est toujours très endetté. L'an dernier, Exmar avait certes allégé sa dette de 300 millions de dollars grâce à la cession de la compagnie d'assurance Belgibo et de quatre navires liquéfiant du gaz, mais ce faisant, il a également réduit, non de peu, le bénéfice. Lorsqu'une entreprise doit vendre des actifs pour poursuivre son activité, ce n'est jamais bon signe.
...