L'exploitant belge de panneaux et parcs photovoltaïques en Allemagne (surtout) achèvera l'exercice sur des résultats records, grâce notamment à la croissance exceptionnelle de la capacité installée, qui progresse depuis trois ans de 15 mégawatts (MW) en moyenne chaque année (118 MW fin 2017). La croissance s'est encore accélérée cette année, à 35 MW, pour un total de 153 MW.
...

L'exploitant belge de panneaux et parcs photovoltaïques en Allemagne (surtout) achèvera l'exercice sur des résultats records, grâce notamment à la croissance exceptionnelle de la capacité installée, qui progresse depuis trois ans de 15 mégawatts (MW) en moyenne chaque année (118 MW fin 2017). La croissance s'est encore accélérée cette année, à 35 MW, pour un total de 153 MW. L'annonce, en février, de l'acquisition de l'allemand Amatec et du succès de l'émission de trois emprunts Schuldschein (valeur de 25 millions d'euros, taux d'intérêt moyen inférieur à 2,8%), n'y est pas pour rien. Depuis, six projets (4,2 MW) issus du portefeuille d'Amatec ont d'ores et déjà été développés et deux options (3,4 MW) qu'Amatec détenait sur des projets existants, exercées. Les emprunts Schuldschein ont permis à 7C de saisir rapidement les opportunités qui se présentaient, comme le rachat, en avril, de neuf installations de toiture (9 MW) au promoteur immobilier SunX. La croissance de la capacité installée se traduira par des chiffres records en 2018. Au premier semestre, la production s'est accélérée de 27%, à 72 gigawatts, grâce à une augmentation de 23%, à 127 MW, de la capacité installée moyenne, ainsi qu'à un rendement en hausse de 1%, résultat de l'ensoleillement au deuxième trimestre. 7C a achevé le premier semestre sur un cash-flow opérationnel (Ebitda) de 18 millions d'euros, contre un cash-flow récurrent (hors éléments exceptionnels) de 16,1 millions l'an dernier (+12%). L'Ebitda escompté pour 2018 est relevé, de 29,6 à 31 millions au moins; idem pour le cash-flow net escompté, qui passe de 0,49 à 0,50 euro par action au moins (0,32 après six mois). Vu l'ensoleillement exceptionnel depuis juillet, il est probable que les prévisions annuelles auront à nouveau été remaniées d'ici à la présentation du rapport trimestriel, le 28 novembre. 7C table pour 2019 sur un cash-flow net de 0,55 euro par action. Le 28, le groupe présentera également sa vision stratégique pour 2018-2020. L'exécution du plan 2017-2019 avance à grands pas. Le premier volet, qui prévoyait une croissance autonome à 150 MW grâce à un financement ne passant pas par l'émission d'actions nouvelles, aurait dû s'étaler sur 2018 et 2019, mais l'objectif est d'ores et déjà atteint. Le deuxième visait, d'ici à fin 2019, un bond à 200 MW grâce à un rachat ou à une collaboration avec un co-investisseur qui aurait acquis l'essentiel des actions dans des parcs individuels. Mais 7C a finalement décidé d'agir seul; il a donc procédé, le 19 juin, à une augmentation de capital de 11,9 millions d'euros, en émettant 4,68 millions d'actions (+10%) au prix unitaire de 2,55 euros. A cela s'est ajoutée la semaine dernière une émission de 1,92 million d'actions à 2,6 euros (3,7% de nouveaux titres, 5 millions d'augmentation). Jusqu'au 26 novembre, 107 actions existantes donnent droit à quatre nouveaux titres. Les actions qui ne seront pas souscrites seront achetées par un fonds spécialisé dans les infrastructures énergétiques.Les progrès réalisés dans l'objectif d'atteindre 200 MW sont impressionnants. La double augmentation de capital permettra à 7C d'arriver à 180 MW au moins. La forte croissance devrait se poursuivre l'an prochain. A 5,5 fois le cash-flow net escompté de 0,55 euro par action pour 2019, nous fixons d'ici à fin 2019 un objectif de cours de trois euros pour ce titre largement défensif. Compte tenu de la décote limitée, nous ne réagirons pas à l'émission, entièrement souscrite. Conseil: acheterRisque: moyenRating: 1BCours: 2,60 eurosTicker: HRPK GYCode ISIN: DE000A11QW68Marché: FrancfortCapit. boursière: 133,8 millions EURC/B 2017: 20C/B attendu 2018: 27Perf. cours sur 12 mois: +11%Perf. cours depuis le 01/01: +8%Rendement du dividende: 3,8%