L'entreprise réalise plus de la moitié de ses ventes dans la monnaie américaine ou des devises qui y sont liées. Lorsque celles-ci se déprécient, les montants convertis en euro sont donc moins élevés. Pourtant, l'euro n'a progressé par rapport au dollar qu'en juillet au troisième trimestre. Quoi qu'il en soit, le chiffre d'affaires (CA) s'est établi à 127,1 millions d'euros, près de deux millions d'euros sous les prévisions moyennes des analystes. C'est également 11% de plus qu'il y a un an, mais 1% de moins qu'au deuxième trimestre. Sans considérer les écarts de change, le CA aurait progressé de respectivement 13% et 3% sur une base annuelle et trimestrielle. Jusqu'il y a quelques mois, Melexis tablait sur une croissance du CA de 12 à 14% pour ...

L'entreprise réalise plus de la moitié de ses ventes dans la monnaie américaine ou des devises qui y sont liées. Lorsque celles-ci se déprécient, les montants convertis en euro sont donc moins élevés. Pourtant, l'euro n'a progressé par rapport au dollar qu'en juillet au troisième trimestre. Quoi qu'il en soit, le chiffre d'affaires (CA) s'est établi à 127,1 millions d'euros, près de deux millions d'euros sous les prévisions moyennes des analystes. C'est également 11% de plus qu'il y a un an, mais 1% de moins qu'au deuxième trimestre. Sans considérer les écarts de change, le CA aurait progressé de respectivement 13% et 3% sur une base annuelle et trimestrielle. Jusqu'il y a quelques mois, Melexis tablait sur une croissance du CA de 12 à 14% pour l'ensemble de l'exercice. Désormais plus prudente, la direction voit la croissance s'établir dans le côté bas de cette fourchette. Après trois trimestres, le CA du groupe se monte à 379 millions d'euros. C'est 12,7% de plus qu'au cours de la même période un an plus tôt. Nous sommes convaincus que Melexis parviendra à franchir le cap des 500 millions d'euros de CA cette année. Les marges sont restées à niveau au troisième trimestre. La marge brute s'élevait à 45,8% et la marge opérationnelle (Ebit) à 25,2%. Après neuf mois, elles atteignent respectivement 45,6 et 25,3%. Melexis a dès lors laissé ses prévisions en matière de marges inchangées à 45% (marge brute) et 25% (Ebit) pour cet exercice. Sur le plan opérationnel, la performance de Melexis est toujours remarquable. Le segment Capteurs reste le principal pôle de croissance de l'entreprise. Le groupe occupe le quatrième rang mondial dans cette niche. De plus, l'essor des voitures hybrides et électriques garantit la croissance à long terme. Ces véhicules embarquent nettement plus de capteurs que les voitures classiques. La croissance du marché automobile chinois devrait ralentir cette année par rapport à 2016. Après trois trimestres, les ventes de voitures (20,2 millions d'exemplaires) y ont progressé de 4,5% par rapport à la même période il y a un an. On y a cependant vendu près de 400.000 véhicules hybrides et électriques. L'objectif pour 2017 est fixé à 700.000 exemplaires. Le gouvernement chinois oblige les constructeurs à étendre leur gamme aux véhicules de ce type. Les acheteurs potentiels bénéficient également de subsides et de réductions fiscales. Les autres grands marchés automobiles montrent des signes d'essoufflement. Après sept années successives de hausse des ventes, le marché américain se contractera cette année. Dans l'Union européenne, les ventes de voitures ont baissé de 3,6% par rapport à l'an dernier au cours des trois premiers trimestres. Si nous additionnons le dividende intérimaire et le dividende de clôture, les actionnaires ont reçu 2 euros par action de dividende brut cette année. Au terme du troisième trimestre, Melexis avait 109 millions d'euros de liquidités au bilan. Les dettes à long terme restent inchangées à 13,2 millions d'euros. Nous avons déjà souligné que la valorisation de l'action impliquait la perfection. Le moindre contrecoup peut donner lieu à une (violente) réaction en Bourse. Mais la performance opérationnelle reste excellente, et c'est ce qui importe. Dans ces conditions, nous ne nous attendons pas à ce que la correction se poursuive. Ceux qui ont déjà Melexis en portefeuille peuvent conserver l'action. Au niveau de valorisation actuelle, l'action reste plutôt chère. Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2BCours : 82,32 eurosTicker : MEL BBCode ISIN : BE0165385973Marché : Euronext BruxellesCapit. boursière : 3,35 milliards EURC/B 2016 : 40,5C/B attendu 2017 : 29,5Perf. cours sur 12 mois : +37 %Perf. cours depuis le 01/01 : +35 %Rendement du dividende : 2,5 %