Investisseurs et analystes avaient espéré beaucoup plus, cette année, d'EVS Broadcast Equipment. EVS a en effet un profil spécifique : il réalise ses pics de chiffre d'affaires (CA) lors des grands événements sportifs, comme les Jeux Olympiques ou la Coupe du Monde de football. Lors de ces méga-événements, EVS peut louer beaucoup de matériel supplémentaire. Pourtant, l'entreprise liégeoise ne parvient absolument pas à concrétiser les prévisions d'un solide 2014. Le CA a progressé sur les 9 premiers mois, de 11,4%, à 100,9 millions EUR, mais si l'on en exclut les revenus locatifs liés aux Jeux Olympiques d'Hiver en Russie et à la Coupe du Monde de Football au Brésil, en plus des variat...