Les mauvais résultats ne sont plus l'apanage des années impaires, chez EVS. Cette année, le chiffre d'affaires (CA) du premier semestre a baissé significativement en glissement annuel, en dépit de la tenue de deux événements sportifs majeurs. Si grâce à ceux-ci, le leader des technologies de production vidéo en direct a pu générer plus de recettes que d'ordinaire sur la location de matériel (8 millions d'euros), cela ne l'a pas empêché de rapporter des résultats très décevants. L'on ne s'étonne dès lors que peu du départ de la CEO du groupe, Muriel De Lathouwer. Au terme du premier semestre, le CA d'EVS s'établissait à 44,1 millions d'euros. En un an, il s'est replié de 8,7 millions d'euros ou 16,5%. Et si l'on fait abstraction des ...