L'année a très bien commencé pour Euronav : après plusieurs années de hauts mais surtout de bas, l'armateur anversois vient de conclure la transaction de l'année dans le secteur. L'accord porte sur la reprise de 15 pétroliers VLCC (Very Large Crude Carriers qui mesurent l'équivalent de 4 terrains de football et peuvent transporter 300.000 tonnes de pétrole) aux mains de Maersk. L'Anversois, dont la flotte totalise désormais 26 VLCC, est ainsi propulsé aux premiers rangs mondiaux du secteur. Nous avons été bien inspirés, en décembre dernier (IB-49A), de relever notre conseil sur Euronav à digne d'achat. Car depuis lors, son cours a p...