The INfrastructure Company (TINC), qui investit dans des projets d'infrastructures en Belgique, aux Pays-Bas et en Irlande, signe un bon exercice 2020/21 (1er juillet 2020 - 30 juin 2021). Le holding s'était engagé, au cours de l'exercice 2019/20, à investir pas moins de 107 millions d'euros; 64 millions attendaient encore de l'être, au 30 juin 2020. Après quatre nouveaux engagements, son portefeuille compte désormais 22 participations. En 2020/21, TINC a converti 37,5 millions d'euros d'engagements en investissements réels, dont 15,6 millions d'euros dans les parcs éoliens Kroningswind (Pays-Bas) et Storm Vlaanderen (Belgique), des investissements dans Glasdraad (fibre optique, Pays-Bas), dans Datacenter United et dans des centres de soins ...

The INfrastructure Company (TINC), qui investit dans des projets d'infrastructures en Belgique, aux Pays-Bas et en Irlande, signe un bon exercice 2020/21 (1er juillet 2020 - 30 juin 2021). Le holding s'était engagé, au cours de l'exercice 2019/20, à investir pas moins de 107 millions d'euros; 64 millions attendaient encore de l'être, au 30 juin 2020. Après quatre nouveaux engagements, son portefeuille compte désormais 22 participations. En 2020/21, TINC a converti 37,5 millions d'euros d'engagements en investissements réels, dont 15,6 millions d'euros dans les parcs éoliens Kroningswind (Pays-Bas) et Storm Vlaanderen (Belgique), des investissements dans Glasdraad (fibre optique, Pays-Bas), dans Datacenter United et dans des centres de soins pour personnes handicapées mentales du Réseau Abilis. TINC a en outre investi 10,4 millions d'euros dans une participation existante au partenariat public-privé (PPP) A15 Maasvlakte-Vaanplein (3,6 millions) et dans le Réseau Abilis (6,8 millions). L'augmentation de la valeur réelle du portefeuille (+56,6 millions d'euros, ou +16,6%) s'explique en premier lieu par les 47,9 millions d'euros investis, puis par la hausse des prix du marché pour les infrastructures de qualité (12,5 millions d'euros). La valeur du portefeuille (396,9 millions d'euros) a été multipliée par quatre par rapport à 2015, année de l'entrée en Bourse de TINC. Les investissements sont répartis en quatre groupes. Au 30 juin, les infrastructures publiques représentaient 132 millions d'euros (33% du portefeuille), apportant 15,3 millions d'euros (+37,6% sur un an) au résultat total du portefeuille (36,5 millions d'euros, +62,1%). Les infrastructures énergétiques ont apporté 9,2 millions d'euros (+460%) et valaient 117 millions (30% du portefeuille). Les infrastructures numériques représentaient 19% du portefeuille (76 millions d'euros), avec une contribution de 4,8 millions d'euros (+410%). La plus petite branche est celle de l'Immobilier de soins et bien-être, avec une valeur de 71 millions (18% du portefeuille) et une contribution au résultat de 7,1 millions (-18,9%). Au 30 juin 2021, TINC devait encore investir 25 millions d'euros. De 60,3 millions d'euros à cette date, la trésorerie avait fondu de 43 millions d'euros en un an. Il reste donc une marge pour réaliser de nouveaux investissements. Le bénéfice net a augmenté de 74,1%, à 31,1 millions d'euros (0,84 euro par action). La valeur nette d'inventaire a progressé de 2,7%, de 445,7 millions d'euros ou 12,26 euros par action à 457,9 millions ou 12,59 euros par action. Au 30 juin 2015, elle atteignait encore 149,4 millions d'euros, soit 10,96 euros par action. La croissance est entièrement financée par l'émission de nouvelles actions, ce qui ralentit la croissance par action en circulation. Lors de sa dernière augmentation de capital en date, celle de décembre 2019, TINC avait levé 112,7 millions d'euros par l'émission de 9,09 millions d'actions à 12,4 euros l'unité (décote de 11,4%). Comme les années précédentes, le dividende brut augmente de 0,01 euro, à 0,52 euro par action, soit un rendement brut de 3,9%. Les revenus des participations couvrent entièrement le dividende.TINC a été un véritable phare dans la tempête, en 2020. Toute mesure gardée, la société d'investissement pourrait s'endetter un peu pour accélérer la croissance par action, car son bilan est sain. L'action offre toutefois déjà un rendement attrayant à l'investisseur de long terme. Conseil: acheterRisque: faibleRating: 1ACours: 13,34 eurosTicker: TINC BBCode ISIN: BE0974282148Marché: Euronext BruxellesCapit. boursière: 485,1 millions EURC/B 2020: 15,7C/B attendu 2021: 21,3Perf. cours sur 12 mois: +0,2%Perf. cours depuis le 01/01: +4,1%Rendement du dividende: 3,9%