Né fin 2017 de la fusion de Trek Mining, NewCastle Gold et Anfield Gold, le producteur canadien d'or Equinox Gold cible exclusivement l'Amérique du Nord et du Sud. Son actionnaire de référence, Ross Beaty, vise une production de plus d'un million d'onces troy d'or par an d'ici à la fin 2023. Un objectif qui, sans nouvelle acquisition par le groupe dans l'intervalle, sera probablement dépassé dès le 2e semestre de 2024. Equinox dispose en effet déjà de nombreux actifs: les mines d'or Aurizona, au Brésil, et Castle Mountain, aux Etats-Unis, laquelle a été étendue en 2018, quand il a racheté la mine Mesquite, non loin de là. Grâce à sa fusion, en 2019, avec Leagold Mining, Equinox s'est hissé dans le top 20 des producteurs d'or. Fi...

Né fin 2017 de la fusion de Trek Mining, NewCastle Gold et Anfield Gold, le producteur canadien d'or Equinox Gold cible exclusivement l'Amérique du Nord et du Sud. Son actionnaire de référence, Ross Beaty, vise une production de plus d'un million d'onces troy d'or par an d'ici à la fin 2023. Un objectif qui, sans nouvelle acquisition par le groupe dans l'intervalle, sera probablement dépassé dès le 2e semestre de 2024. Equinox dispose en effet déjà de nombreux actifs: les mines d'or Aurizona, au Brésil, et Castle Mountain, aux Etats-Unis, laquelle a été étendue en 2018, quand il a racheté la mine Mesquite, non loin de là. Grâce à sa fusion, en 2019, avec Leagold Mining, Equinox s'est hissé dans le top 20 des producteurs d'or. Fin 2020, une nouvelle acquisition a fait entrer dans son giron sept mines en production et cinq projets d'expansion. Cette année-là, le groupe a produit 477.186 onces troy d'or. L'année a été consacrée aux investissements, qui ont temporairement alourdi les coûts. L'acquisition de Premier Gold Mines a été finalisée en avril; Equinox détient ainsi 30% d'i-80 Gold, spin-off active au Nevada (Etats-Unis), mais aussi et surtout, 50% du projet Greenstone, en Ontario (Canada). Pour 51 millions de dollars, Equinox a obtenu 10% de plus de cette dernière mine, dont la construction a débuté en octobre (coût total: 1,23 milliard de dollars) et qui entrera en production au 1er semestre de 2024. Elle rapportera chaque année au groupe 215.000 onces troy d'or en moyenne pendant 14 ans à un coût de production de moins de 700 dollars par once troy. L'ajout du Canada à la liste des pays producteurs, aux côtés du Brésil, du Mexique et des Etats-Unis, réduit le profil de risque. Le bilan a été renforcé par l'augmentation de capital de 75 millions de dollars canadiens (CAD) à 10 CAD par action, et la vente de 10 millions d'actions Solaris Resources (cuivre) pour 82,5 millions CAD; Equinox en détient toujours 17%. Le groupe a vendu sa plus petite mine d'or (Pilar, au Brésil). A Los Filos, au Brésil, les résidents ont une nouvelle fois bloqué l'entrée dans la mine; le groupe a conclu un accord (définitif?) avec eux un mois plus tard, mais en raison de l'interruption de la production, il a réduit de 50.000 onces troy d'or ses prévisions en la matière, à 560-620.000 onces troy, et relevé le coût total de production de 1.300 à 1.375 dollars par once troy d'or. A Santa Luz, au Brésil, dans laquelle Equinox a investi 103 millions de dollars pour une production attendue de 95.000 onces troy d'or sur 9,5 ans, la production démarrera au 1er trimestre. Le dossier d'approbation de l'expansion de Castle Mountain (passage de 25.000 onces troy d'or en 2021 à plus de 200.000 onces troy en 2024) sera introduit au même trimestre. A Los Filos, grâce aux diverses extensions, la production annuelle, d'environ 130.000 onces troy d'or en 2021, passera graduellement à 300-350.000 onces troy. Le titre, à l'image du secteur, a fait pâle figure en 2021 et ne se négocie qu'à 0,6 fois sa valeur intrinsèque. Le marché va progressivement détourner son attention sur les problèmes à court terme au profit de l'excellent profil de croissance du groupe et de la baisse de ses coûts de production. Laquelle pourrait augmenter de 35 à 45% en 2022, à 800-850.000 onces troy d'équivalent or. Si de surcroît le cours de l'or augmente, cette société à croissance rapide, sous-valorisée, brillera.Conseil: acheterRisque: élevéRating: 1CCours: 8,70 dollars canadiensTicker: EQX CNCode ISIN: CA29446Y3041Marché: TorontoCapit. boursière: 2,62 milliards CADC/B 2021: 36C/B attendu 2022: 10,5Perf. cours sur 12 mois: -36%Perf. cours depuis le 01/01: -34%Rendement du dividende: -