33,60 EUR - 1B Digne d'achat
...

33,60 EUR - 1B Digne d'achatActionnaire d'Elia, si vous vous rendez à la côte, vous devrez bientôt scruter l'horizon à la recherche de nouveaux parcs à éoliennes. Car les parcs qui seront construits en mer au cours des 5 prochaines années sont d'une grande importance pour le gestionnaire belge du réseau à haute tension. Pour relier entre eux et avec la terre ferme les nouveaux parcs, une sorte de "prise" doit être installée en mer, sous la forme d'une île artificielle où l'énergie éolienne produite est collectée puis envoyée. Le coût de ce projet est estimé à 1 milliard EUR, mais c'est malgré tout une bonne nouvelle pour Elia. Les actionnaires sont en effet indemnisés sur la base d'un rendement régulé sur les investissements consentis. Plus les investissements sont nombreux, plus le bénéfice est important. Qui plus est, ce projet en mer du Nord peut assurer un cadre régulatoire plus lucratif, qui permettrait un return supérieur sur la base des investissements. Alors que ses pairs affichent un rendement moyen de 9 ou 10%, Elia doit se contenter d'environ 6%. Pour de nouveaux investissements, ce return régulé est même réduit à 3,3%, ce qui est insuffisant pour trouver des capitaux supplémentaires. Elia peut financer le programme d'investissement approuvé de 2 milliards EUR pour les dix prochaines années avec des dettes supplémentaires. Mais pour payer à nouveau le projet en Mer du Nord, une augmentation de capital sera peut-être nécessaire. N'oublions pas du reste que les communes sont le plus grand actionnaire du groupe. Or ces communes sont financièrement en difficulté, et feront donc pression pour extraire plus de bénéfices et de dividendes d'Elia au travers d'un cadre régulatoire plus efficace. En tant que petit actionnaire, sachez donc que les autres " copropriétaires " du groupe sont puissants. La perspective d'une formule de rendement plus lucrative sur une base d'investissements plus large a récemment également attiré l'attention de Morgan Stanley, qui a relevé le conseil sur Elia de " neutre " à " surpondéré ". Une fois tous les investissements réalisés, la maison de Bourse escompte une augmentation du bénéfice par action de 17%. Elia continue de profiter, non seulement en Belgique, mais également en Allemagne, via sa filiale 50Hertz transmission, d'un vent favorable aux investissements verts. 50Hertz bénéficie déjà d'un cadre régulatoire plus accommodant, qui lui garantit un rendement sur fonds propres d'environ 7,7%. En outre, le nouveau gouvernement allemand a élargi les objectifs en matière d'électricité verte, de sorte que 50Hertz pourra élargir sa base d'investissement de 4 milliards EUR au cours des dix prochaines années. Pour Elia, c'est une bonne nouvelle car la contribution de 50Hertz, son activité la plus rentable, continue de gagner en importance. Les perspectives plus favorables à long terme ne se sont pas encore intégrées dans le cours, surtout parce que le taux belge à long terme est resté très faible et parce que ce taux d'intérêt constitue un paramètre très important dans le calcul du bénéfice régulé de la branche belge d'Elia. Les taux faibles expliquent dès lors en partie le rendement relativement faible sur fonds propres. Au 1er semestre, les bonnes performances de 50Hertz ont assuré une compensation suffisante, permettant finalement au bénéfice du groupe de progresser malgré tout de 6% au cours de cette période. En novembre, Elia a confirmé que ce serait encore le cas pour l'ensemble de l'année 2013, sans indiquer de chiffres de bénéfice concrets.Une règlementation plus lucrative, une base d'investissements plus large et une augmentation potentielle des taux à long terme garantiront un dividende stable, voire en légère hausse, pour les prochaines années. Grâce à ce coupon d'environ 4,5% bruts, l'action s'apparente à une obligation, mais dont la valeur augmenterait lorsque les taux prennent de la hauteur, ce qui est une particularité unique et intéressante, surtout si les taux augmentent effectivement. L'action demeure dès lors digne d'achat (rating 1B).