Le leader de marché suédois dans la téléphonie mobile pour les séniors a très bien clos l'année 2015. Son chiffre d'affaires a progressé de 43,1% au dernier trimestre, traditionnellement le plus rentable, à 625,6millions de couronnes suédoises (SEK). Sans tenir compte de Caretech, rebaptisé Doro Care, la hausse ressort toujours à 31,6%. Sur base annuelle, la hausse du chiffre d'affaires (CA) s'établit à 44%, à 1,84milliard SEK, et à +30,5% sans Doro Care. Toutes les régions ont connu une croissance d'au moins 30%, soutenue par le lancement européen, au 4e trimestre, du Doro Liberto 825, le premier smartphone de Doro équipé de la technologie 4G. Au 1ertrimestre suivra la lancement ...

Le leader de marché suédois dans la téléphonie mobile pour les séniors a très bien clos l'année 2015. Son chiffre d'affaires a progressé de 43,1% au dernier trimestre, traditionnellement le plus rentable, à 625,6millions de couronnes suédoises (SEK). Sans tenir compte de Caretech, rebaptisé Doro Care, la hausse ressort toujours à 31,6%. Sur base annuelle, la hausse du chiffre d'affaires (CA) s'établit à 44%, à 1,84milliard SEK, et à +30,5% sans Doro Care. Toutes les régions ont connu une croissance d'au moins 30%, soutenue par le lancement européen, au 4e trimestre, du Doro Liberto 825, le premier smartphone de Doro équipé de la technologie 4G. Au 1ertrimestre suivra la lancement au Canada, via son partenaire Bell Canada, et aux États-Unis, par un renforcement de la collaboration avec Consumer Cellular. Au 4etrimestre, Doro Care a enregistré un CA de 50,4millions SEK, ou 8,1% du total du groupe, et sur une base annuelle, de 171,4millions SEK ou 9,3% du total du groupe, et une augmentation de 38%. Doro Care offre des services et des solutions reposant sur la technologie mobile pour le suivi de l'état de santé des séniors à distance. Le nombre d'abonnés en Suède a progressé l'an dernier de 26.000 à 80.000 (+11.000 en 2014), pour un total de 71millions SEK de revenus récurrents sur base annuelle. Cela dit, les Suédois misent aussi sur leur expansion internationale. Actuellement, Doro Care est déjà actif en Scandinavie, au Benelux, au Royaume-Uni et en Allemagne. En février, Doro Care a renforcé sensiblement sa position en Norvège grâce à l'acquisition de Trygghetssentralen, la plus grande société privée de Norvège, active dans le telecare aux séniors. Le prix d'acquisition, non révélé, sera financé par les liquidités disponibles. Doro Care prévoit en 2016 et en 2017 des investissements supplémentaires pour le développement de nouveaux services en vue d'accroître le CA par abonné. La croissance de 43,1% du CA s'est traduite par une hausse du bénéfice opérationnel (EBIT) de 66,8%, à 58,7millions SEK, ou une augmentation de la marge d'EBIT de 8,1% à 9,4%. Sur une base annuelle, le faible premier trimestre _ où l'effet de change négatif s'est traduit par un EBIT négatif de 22,5millions SEK _ pèse lourd dans la balance, et l'augmentation de l'EBIT est ainsi restée limitée à 19,4%, à 95,2millions SEK, tandis que la marge d'EBIT a reculé de 6,2% à 5,2%. Le bénéfice net s'est élevé au 4etrimestre à 42,4millions SEK (+89,3%) et sur une base annuelle, à 63,8millions SEK (+9,6%), ou 2,78SEK par action. Le nombre de nouvelles commandes a progressé au 4etrimestre de 43,8%, à 527,5millions SEK (moins que le trimestre précédent à 566,3millions SEK; +30% hors Doro Care), et le carnet de commandes a totalisé fin 2015 un record de 193,7millions SEK, soit +197,1% par rapport à fin 2014 (65,2millions SEK). L'an dernier, pour pouvoir financer le rachat de Caretech, Doro n'a finalement versé aucun dividende. Cette année, il devrait à nouveau en verser un, dont le montant sera communiqué fin mars (1,50SEK brut par action en 2014). Les solides résultats ont poussé l'action à des records. Sur la base des perspectives enthousiasmantes, la valorisation reste acceptable, à 14fois le bénéfice escompté pour 2016 et à un rapport entre la valeur d'entreprise (EV) et le cash-flow opérationnel attendu (EBITDA) pour 2016 de 7. Nous confirmons dès lors notre conseil.Conseil : conserver/attendreRisque : moyenRating : 2B