Le groupe suédois Doro est leader de marché dans la téléphonie mobile pour séniors. Avec l'acquisition de Caretech en février, Doro a franchi une étape stratégique dans la fourniture de services et solutions basés sur la technologie mobile, pour le suivi à distance de l'état de santé des séniors. Ce segment en croissance rapide génère une marge de bénéfice opérationnel (marge d'EBIT) supérieure de 20% (contre 6,8% pour Doro en 2014), et produit des revenus récurrents grâce aux rémunérations fixes sur le suivi des séniors à partir d'un centre de contrôle. L'intégration de Caretech se passe du reste très bien. Doro avait projeté, lors de l'annonce de l'acquisition en décembre 2014, un chiff...

Le groupe suédois Doro est leader de marché dans la téléphonie mobile pour séniors. Avec l'acquisition de Caretech en février, Doro a franchi une étape stratégique dans la fourniture de services et solutions basés sur la technologie mobile, pour le suivi à distance de l'état de santé des séniors. Ce segment en croissance rapide génère une marge de bénéfice opérationnel (marge d'EBIT) supérieure de 20% (contre 6,8% pour Doro en 2014), et produit des revenus récurrents grâce aux rémunérations fixes sur le suivi des séniors à partir d'un centre de contrôle. L'intégration de Caretech se passe du reste très bien. Doro avait projeté, lors de l'annonce de l'acquisition en décembre 2014, un chiffre d'affaires (CA) annuel 2015 de 150 millions de couronnes suédoises (SEK), mais au terme du 1er semestre, le compteur affichait déjà 78,2 millions SEK. Le nombre de séniors sous contrat a progressé à 80.000 (contre 60.000 fin 2014) et le nombre d'appels s'est même accru de 55%. Qui plus est, Caretech a décroché ces derniers mois de nouveaux contrats avec 37 communes suédoises. La société s'étend également en Norvège, et en juillet, elle a annoncé un projet pilote avec le Royaume-Uni, en collaboration avec British Telecom et LloydsPharmacy. L'acquisition, d'une valeur d'entreprise de 240 millions SEK, a été financée à 63% en espèces, et pour la partie résiduelle, Doro a émis 2,03 millions de nouveaux titres (9,6% de dilution), à un prix unitaire de 41,5 SEK. Cela dit, l'activité de base de Doro, la vente d'appareils mobiles spécialement conçus pour les séniors, est également très bien orientée cette année. C'est une conséquence du leadership de Doro, qui permet à l'entreprise de signer régulièrement de nouveaux contrats de distribution. Au 1er trimestre, Doro a réalisé une croissance solide de son CA (46%), de 233 à 340,1 millions SEK, dont 34% sans tenir compte de Caretech. Les chiffres de Caretech sont intégrés depuis février, et ont contribué au CA à hauteur de 26,7 millions SEK. L'élément perturbateur fut cependant la lourde perte de cours de change de 27,1 millions SEK - en raison d'une couverture insuffisante du dollar américain -, qui s'est traduite au 1er trimestre par une perte nette de 21,7 millions SEK (-0,99 SEK par action). Le 2e trimestre a cependant rassuré les actionnaires : le CA s'est accru de 55,3%, de 274,1 à 425,8 millions SEK, dont +37% sans Caretech. Cela implique pour Caretech, au 1er trimestre complet, 51,5 millions SEK de CA (12,1% du total du groupe). La marge brute est restée inférieure au niveau de l'an dernier (36,6% contre 39,4%). La part des smartphones dans le CA européen a stagné autour de 15%. Notons cependant, et ceci est nettement plus important, le retour de la rentabilité, avec une augmentation de l'EBIT de 17,4 millions SEK, à 29,3 millions SEK (+146%), soit une hausse de la marge d'EBIT de 4,3% à 6,9%. Au 30 juin, le carnet de commandes totalisait 209,3 millions SEK, soit 154% de plus que l'an dernier (82,4 millions SEK). Doro table dès lors sur une prestation solide au 2e semestre. ConclusionL'action de Doro s'est bien redressée après les pertes du 1{+e}{+r} trimestre. A 13,5 fois le bénéfice escompté pour 2015 (hors effets de change) et une valeur d'entreprise (EV) de 7,7 fois le cash-flow opérationnel attendu (EBITDA) 2015, le titre présente encore une valorisation intéressante, à plus forte raison en tenant compte de la forte croissance de Caretech. Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B