Le groupe suédois, leader sur le marché de la téléphonie mobile pour séniors, a bouclé l'acquisition stratégiquement importante de Caretech la semaine dernière. La division Care de Doro fournit des services et solutions basés sur les technologies mobiles qui permettent de suivre à distance l'état de santé de personnes âgées. Avec l'acquisition de Caretech, Doro devient le leader sur ce marché en Scandinavie. L'entreprise entrevoit de nombreuses possibilités d'accélérer la croissance de son propre département Care. Le chiffre d'affaires (CA) de Caretech est récurrent à environ 65%, car provenant des rémunérations fixes liées au suivi de 60.000 séniors à partir du centre de contrôle. La Suède est un pionnier ...

Le groupe suédois, leader sur le marché de la téléphonie mobile pour séniors, a bouclé l'acquisition stratégiquement importante de Caretech la semaine dernière. La division Care de Doro fournit des services et solutions basés sur les technologies mobiles qui permettent de suivre à distance l'état de santé de personnes âgées. Avec l'acquisition de Caretech, Doro devient le leader sur ce marché en Scandinavie. L'entreprise entrevoit de nombreuses possibilités d'accélérer la croissance de son propre département Care. Le chiffre d'affaires (CA) de Caretech est récurrent à environ 65%, car provenant des rémunérations fixes liées au suivi de 60.000 séniors à partir du centre de contrôle. La Suède est un pionnier en matière de numérisation et Doro voit une tendance comparable se dessiner dans d'autres pays européens. Caretech réalisera un CA de 150 millions SEK en 2015, avec une marge opérationnelle (bénéfice opérationnel ou EBIT/CA) attrayante de 20%. Un tiers de l'acquisition (le restant provenant des liquidités disponibles) a été financé par l'émission de 2,04 millions d'actions nouvelles (dilution de 9,6%). Une émission qui s'est effectuée moyennant une décote de seulement 4% par rapport au dernier cours de clôture (41,5 SEK par action). Même si l'action avait beaucoup progressé dans les jours précédant leur publication, la réaction du marché aux résultats annuels a été nettement moins enthousiaste. Pourtant, le CA a progressé de 14,6% à 436,9 millions SEK au 4e trimestre. Le CA annuel a gagné 11,8% à 1,28 milliard SEK, ce qui représente une nette accélération de la croissance au 2e semestre (la croissance du CA ne dépassait pas 5,8% après six mois). Cette accélération de la croissance provient de plusieurs nouveaux contrats de distribution, de nouvelles synergies avec les produits IVS depuis son acquisition par Doro - dont la part de marché en Allemagne est passée de 28% au 3e trimestre à 33% au 4e trimestre, 45% si l'on inclut IVS - et du lancement du troisième smartphone Doro, le Doro Liberto 820, en octobre. La part des smartphones dans le CA européen atteint 15% au 4e trimestre, contre 10% au troisième et 6% au premier semestre. Ces nouvelles initiatives ont été soutenues par des campagnes marketing étendues qui ont pesé sur la croissance de l'EBIT : +12,8% à 37,8 millions SEK, soit une marge d'EBIT de 8,7% contre 8,8% au 4e trimestre de 2013. Sur la base d'un EBIT de 86,5 millions SEK (+9,6%), la marge d'EBIT a échoué à 6,8% sur base annuelle, contre 6,9% en 2013. Plusieurs éléments uniques ont réduit le résultat net de 4% à 58,5 millions SEK, soit 2,76 SEK par action. Doro table sur une nouvelle accélération de la croissance en 2015, surtout au 2e semestre. Mais même en cas de CA et de marge d'EBIT stables pour les activités existantes, l'acquisition de Caretech entraînera une augmentation de l'EBIT de 35% et fera bondir la marge d'EBIT de 6,8% à 8,1%. Doro avertit que la nette appréciation du dollar américain pourrait provoquer quelques fluctuations de la marge brute à court terme, mais maintient ses objectifs à long terme : une croissance annuelle du CA de 20% et de la marge d'EBIT de 10%. ConclusionEn dépit de ses performances ces derniers mois, l'action Doro présente toujours une valorisation attrayante à 11 fois les bénéfices attendus en 2015 et avec un rapport valeur d'entreprise (EV)/cash-flows opérationnels (EBITDA) attendus en 2015 de 4,5. L'acquisition de Caretech soutiendra la marge opérationnelle au cours des années à venir. L'action reste en Sélection.Conseil: digne d'achatRisque: moyenRating: 1B