Le groupe canadien Agnico-Eagle Mines ("AEM") dispose de neuf actifs opérationnels, répartis entre une division Nord (six mines situées en Amérique du Nord et en Finlande) et une division Sud (trois mines, au Mexique). L'an dernier, la division Nord a pris à son compte 81% de la production du groupe, la division Sud, les 19% restants. Comme l'avait annoncé la direction d'AEM, 2018 est une année de transition pour le groupe: les investissements réalisés ces dernières années ne se répercuteront sur sa production qu'à partir de 2019. Pour l'instant, AEM ne parvient pas à produire davantage. Les coûts augmentent (énergie, main d'oeuvre) et le cours de l'or baisse. Par rapport à l'an dernier, au deuxième trimestre, sa production d'or (404.961 onces tro...

Le groupe canadien Agnico-Eagle Mines ("AEM") dispose de neuf actifs opérationnels, répartis entre une division Nord (six mines situées en Amérique du Nord et en Finlande) et une division Sud (trois mines, au Mexique). L'an dernier, la division Nord a pris à son compte 81% de la production du groupe, la division Sud, les 19% restants. Comme l'avait annoncé la direction d'AEM, 2018 est une année de transition pour le groupe: les investissements réalisés ces dernières années ne se répercuteront sur sa production qu'à partir de 2019. Pour l'instant, AEM ne parvient pas à produire davantage. Les coûts augmentent (énergie, main d'oeuvre) et le cours de l'or baisse. Par rapport à l'an dernier, au deuxième trimestre, sa production d'or (404.961 onces troy) a reculé de 5%. Au terme du premier semestre, le groupe avait produit 794.239 onces troy. Entre avril et juin, le coût moyen de production a atteint 921 dollars l'once, contre 785 dollars un an plus tôt à la même période. A cet égard, la direction a maintenu sa prévision pour l'ensemble de 2018 à 890 à 940 dollars. Le bénéfice net ajusté ayant reculé à 2,6 millions de dollars, ou 0,01 dollar par action (contre 54,9 millions, ou 0,24 dollar par action, il y a un an), soit nettement moins que le consensus (0,08 dollar), l'action a dévissé. C'est la mine de la Ronde qui a contribué le plus au bénéfice opérationnel (30%). Elle est suivie par Canadian Malartic (27%), Pinos Altos (12%) et Meadowbank (8%). Grâce à la prolongation de la durée de vie de la mine de Lapa, AEM s'attend désormais à ce que l'ensemble de ses mines produise cette année 1,58 million d'onces (prévisions initiales: 1,53 million; l'an dernier: 1,71 million d'onces produites). A compter de 2020, le groupe entend porter la production à deux millions d'onces. En effet, à Amaruq, la production commerciale devrait commencer au troisième trimestre de l'année prochaine. Si tout se déroule comme prévu, cette mine devrait produire 162.500 onces troy en 2019 et 265.000 onces en 2020. Et Meliadine, une mine un peu plus grande, sera mise en service dès le deuxième trimestre de 2019. Elle est censée produire 170.000 onces l'année prochaine et 385.000 onces en 2020. Au terme du premier semestre, AEM disposait de 721 millions de dollars de liquidités ainsi que d'une ligne de crédit, non encore utilisée, de 1,2 milliard de dollars. Sa dette nette s'élevait à 1,73 milliard de dollars. Le groupe devra rembourser en 2020 un crédit de 360 millions de dollars et en 2022 un crédit de 225 millions de dollars. L'extension d'Amaruq et de Meliadine lui a coûté 874 millions de dollars l'année dernière, et cette année, les dépenses d'investissement dans ces mines devraient atteindre 1,08 milliard de dollars. La direction d'AEM prévoit cependant que ces dernières diminueront de manière significative en 2019 et 2020, à 650 à 700 millions de dollars. Compte tenu en outre de la hausse attendue de la production, les cash-flows disponibles devraient augmenter. L'évolution de l'action AEM n'est pas plus séduisante que celle des autres actions du secteur, cette année. Le groupe n'en demeure pas moins attrayant pour les investisseurs: à compter de 2019, il va pouvoir investir moins dès lors que sa production devrait s'accroître considérablement et en 2020, il devrait produire au bas mot un quart d'onces de plus que cette année. L'action s'échange certes moyennant une prime par rapport au secteur, mais les perspectives favorables d'AEM la justifient. Conseil : acheterRisque : moyenRating : 1BCours : 34,67 dollarsTicker : AEM USCode ISIN : CA0084741085Marché : New York Stock ExchangeCapit. boursière : 8,1 milliards USDC/B 2017 : 59C/B attendu 2018 : 120Perf. cours sur 12 mois : -25 %Perf. cours depuis le 01/01 : -26 %Rendement du dividende : 1,3 %