Lors de l'assemblée générale de mai, la direction de Texaf avait annoncé que la République démocratique du Congo l'avait contrainte de lui céder un terrain (10.637 m²) en bordure du site d'Utexafrica. Elle s'était dite satisfaite des 5,4 millions de dollars offerts (un million d'emblée et le solde, par tranches jusqu'à la fin de 2018) en échange d'un terrain constructible en partie seulement. Ce montant de 500 dollars par mètre carré prouve que la valeur des terrains est élevée. Il démontre en outre que l'Etat congolais prend la société au sérieux et reconnaît le rôle majeur qu'elle joue dans la promotion immobilière à Kinshasa. Dans l'intervalle, Texaf a encore perçu 700.000 dollars. Ces deux premiers paiements ont porté le bénéfice non récurren...