Le tout nouveau directeur du groupe (CEO) Frans Muller n'a pas raté son entrée chez Delhaize. Bien qu'il n'en ait pas encore recueilli les fruits, le directeur a pu annoncer un excellent chiffre d'affaires (CA) au terme du 4etrimestre et de bons résultats provisoires pour 2013. Aux Etats-Unis surtout, Delhaize a surpris agréablement le public, avec une croissance du CA comparable de 2,8%, malgré des conditions de marché difficiles. Cela confirme que le repositionnement de Food Lion, un projet en cours depuis déjà trois ans et qui pourrait être bientôt finalisé, est un succès. Hannaford, la chaîne de qualité principalement active au nord-est des USA, a pu rapporter une hausse du CA compar...

Le tout nouveau directeur du groupe (CEO) Frans Muller n'a pas raté son entrée chez Delhaize. Bien qu'il n'en ait pas encore recueilli les fruits, le directeur a pu annoncer un excellent chiffre d'affaires (CA) au terme du 4etrimestre et de bons résultats provisoires pour 2013. Aux Etats-Unis surtout, Delhaize a surpris agréablement le public, avec une croissance du CA comparable de 2,8%, malgré des conditions de marché difficiles. Cela confirme que le repositionnement de Food Lion, un projet en cours depuis déjà trois ans et qui pourrait être bientôt finalisé, est un succès. Hannaford, la chaîne de qualité principalement active au nord-est des USA, a pu rapporter une hausse du CA comparable et de ses volumes, malgré la concurrence vive. Les prestations aux USA démontrent que Delhaize a tiré les enseignements de ses erreurs, et ne se laissera pas abattre aussi facilement qu'en 2001. Augmenter le CA est une chose mais l'augmenter d'une manière rentable en est une autre. A plus forte raison parce que Delhaize a vu ses marges s'éroder sensiblement au 3etrimestre, en conséquence de frais de marketing plus élevés et de prix moins élevés. Au 4etrimestre, cette pression sur les marges semble avoir diminué quelque peu, parce que Delhaize a également annoncé que sur l'ensemble de l'année 2013, il réaliserait un bénéfice opérationnel sous-jacent de quelque 770 millions EUR, ce qui est supérieur aux prévisions. Delhaize n'a donc pas obtenu une hausse de son CA au 4etrimestre en sacrifiant davantage les marges, ce qui est un apaisement pour les actionnaires. Ce constat est identique en Belgique. Là le CA comparable a également connu une hausse de 2,4%, mais grâce surtout à une augmentation du niveau de prix moyen de 2,1%. De très bonnes ventes de fin d'année ont aidé Delhaize à y parvenir. Le consommateur a manifestement accepté de dépenser un peu plus à l'occasion des fêtes, ce qui a profité à Delhaize. Evidemment, il faudra attendre confirmation au cours des prochains mois : le consommateur retombera-t-il dans les anciens schémas (de prudence) ou continuera-t-il à dépenser davantage ? L'augmentation de la confiance des consommateurs permet de supposer que la seconde option est la bonne, mais ce redressement sera très lent. Le prochain rendez-vous est fixé au 13 mars, lorsque Delhaize publiera ses résultats annuels définitifs. Le grand défi de Frans Muller consistera à poursuivre sur le même élan. Les investisseurs ont en tout cas apprécié le fait que Muller souligne lui aussi l'intérêt de réduire encore la complexité et les coûts, et de maintenir la discipline en matière d'investissements. Les acquisitions coûteuses et les investissements non rentables dans l'expansion sont des erreurs que Delhaize a commises trop souvent ces dernières années. Cette discipline en matière de capitaux est la pierre angulaire de la stratégie de l'entreprise. L'identité de celui qui met en place cette stratégie n'a en fin de compte aucune importance.Conclusion :Le cours a rebondi à l'annonce du très bon CA du 4{+e} trimestre mais la valorisation de l'action demeure intéressante. Les investisseurs paient seulement 10 fois le bénéfice sous-jacent et sa valeur d'entreprise (EV) est inférieure à 5 fois le cash-flow opérationnel (EBITDA). Bien que les circonstances demeurent difficiles, le marché valorise encore insuffisamment le repositionnement de Food Lion et la stratégie de discipline en matière de capitaux.Conseil: accumulerRisque: faibleRating: 2B