Deere: la guerre commerciale sino-américaine comprime les marges

01/03/19 à 16:05 - Mise à jour à 16:32

Après avoir achevé un exercice record en octobre 2018, le numéro un mondial des machines agricoles table sur une diversification hors du secteur agricole, très cyclique, pour améliorer ses performances. Mais la barre est placée très haut.

Fondé en 1837 par John Deere, un forgeron américain qui avait développé une charrue spéciale puis lancé sa production de masse, le numéro un mondial du secteur des machines agricoles a présenté mi-février les résultats du premier trimestre de son exercice 2018-2019, entamé le 31 octobre dernier. Les agriculteurs américains s'inquiètent de plus en plus du conflit commercial entre les Etats-Unis et la Chine et de son impact sur les exportations de produits agricoles. La hausse des ventes consécutives au renouvellement de parcs de tracteurs risque donc de s'interrompre cette année. Au trimestre écoulé, quelque 60% du chiffre d'affaires (CA) de Deere provenait des activités agricoles, et 40% des matériels forestiers et de travaux publics. Le groupe c...

Vous souhaitez continuer à nous lire?

Lisez 3 articles gratuits par mois

Je m'enregistre Je suis déjà enregistré
ou

Les abonnés du Trends-Tendances bénéficient d'un accès illimité à tous les articles sur Tendances.be

Je prends un abonnement Je suis déjà abonné

Les derniers articles en un clin d'oeil