Deere & Company a été fondé en 1837 par John Deere, un forgeron qui s'est lancé dans la production de masse d'une charrue de son invention et s'est hissé, en près de deux siècles, au rang de plus grand acteur mondial des machines agricoles. Les résultats du 4e trimestre de l'exercice 2018-2019, achevé au 30 octobre, ont été annoncés fin novembre, dans un contexte où les agriculteurs américains s'inquiètent de plus en plus de la guerre commerciale avec la Chine et de son incidence sur l'exportation des produits agricoles et le prix des cultures.
...

Deere & Company a été fondé en 1837 par John Deere, un forgeron qui s'est lancé dans la production de masse d'une charrue de son invention et s'est hissé, en près de deux siècles, au rang de plus grand acteur mondial des machines agricoles. Les résultats du 4e trimestre de l'exercice 2018-2019, achevé au 30 octobre, ont été annoncés fin novembre, dans un contexte où les agriculteurs américains s'inquiètent de plus en plus de la guerre commerciale avec la Chine et de son incidence sur l'exportation des produits agricoles et le prix des cultures.Sur le dernier trimestre de l'exercice écoulé, Deere a réalisé environ 58% de ses ventes sur les activités agricoles, contre 42% pour le matériel forestier et les équipements de construction. Le groupe compte également un pôle financier (location et location-bail de machines agricoles, principalement). Pour réduire la dépendance à un secteur agricole très cyclique, Deere a racheté l'allemand Wirtgen Group, spécialisé dans les solutions pour la construction de routes et la préparation du bitume. Cette acquisition, la plus onéreuse de l'histoire de Deere, a porté ses fruits, car l'entité absorbée présente une rentabilité supérieure à la moyenne du groupe.Le chiffre d'affaires (CA) du groupe a augmenté de 5% au 4e trimestre, à 9,90 milliards de dollars (4% de plus que le consensus), contre 9,41 milliards de dollars entre août et octobre 2018. Le bénéfice opérationnel (Ebit) a de nouveau connu une évolution moins favorable, abandonnant 14%, à 916 millions de dollars, contre 1,06 milliard au 4e trimestre de 2017-2018. Dans la branche agricole, malgré une augmentation de 3% du CA, l'Ebit a reculé de 7% en raison de la hausse des prix des matières premières (acier) et des coûts de transport. Le bénéfice par action (BPA) ajusté s'élevait à 2,14 USD, contre 2,29 USD un an plus tôt; les analystes tablaient sur 2,13 USD (le BPA avait manqué le consensus aux trois trimestres précédents, après l'avoir battu pendant les deux années précédant le premier trimestre de l'exercice 2016-2017). Si l'action a piqué du nez après la publication de ces chiffres, cela tient surtout aux perspectives moroses esquissées pour l'exercice 2019-2020. La direction prévoit en effet un bénéfice net compris entre 2,7 et 3,1 milliards de dollars, alors que le consensus espérait 3,46 milliards de dollars. Deere a indiqué que la guerre commerciale sino-américaine affectait sérieusement les commandes, en particulier pour le gros matériel (plus onéreux). En outre, les pertes enregistrées sur plusieurs contrats de leasing ont affecté les résultats de la branche financière. Sur l'ensemble de l'exercice 2018-2019, le CA s'établit à 34,9 milliards de dollars, contre 33,4 milliards de dollars à l'exercice précédent. Le BPA atteint 9,94 dollars contre 9,39 dollars précédemment. Mais ce sommet pourrait être temporaire uniquement: pour le nouvel exercice, les analystes pronostiquent un CA moyen de 32,8 milliards de dollars et un BPA de 9,53 dollars. Contrairement à ses concurrentes, l'action n'a pas souffert outre mesure de la guerre commerciale et son cours flirte de nouveau avec son sommet historique de février 2018. Avec un ratio cours/bénéfice attendu de 18 et une valeur d'entreprise de 13,5 fois le cash-flow opérationnel (Ebitda), l'action affiche de nouveau une valorisation élevée. Nous revoyons à la baisse notre recommandation parce qu'il existe des opportunités beaucoup plus intéressantes que Deere & Company, dans le secteur: les producteurs d'engrais, notamment. Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3B Cours: 172,6 dollarsTicker: DE USCode ISIN: US2441991054Marché: NYSECapit. boursière: 54,3 milliards USDC/B attendu 2019: 17C/B attendu 2020: 18Perf. cours sur 12 mois: +22%Rendement du dividende: 1,8%