Le numéro un mondial des machines agricoles a été fondé en 1837 par John Deere, un maréchal-ferrant qui s'était lancé dans la production de masse d'une charrue de sa fabrication. Deere & Company (Deere & Co) a récemment entamé le 2e semestre de son exercice 2020/21 (qui sera clos le 30 octobre). Si le coronavirus n'avait pas épargné le groupe l'année dernière, un net redressement s'esquisse désormais grâce à l'envolée des prix dans le pôle agricole. Les résultats du deuxième trimestre (février-avril), publiés fin mai, témoignent de cette amélioration.
...

Le numéro un mondial des machines agricoles a été fondé en 1837 par John Deere, un maréchal-ferrant qui s'était lancé dans la production de masse d'une charrue de sa fabrication. Deere & Company (Deere & Co) a récemment entamé le 2e semestre de son exercice 2020/21 (qui sera clos le 30 octobre). Si le coronavirus n'avait pas épargné le groupe l'année dernière, un net redressement s'esquisse désormais grâce à l'envolée des prix dans le pôle agricole. Les résultats du deuxième trimestre (février-avril), publiés fin mai, témoignent de cette amélioration. Les activités agricoles ont assuré 73,5% du chiffre d'affaires de Deere & Co, le reste provenant de la production de matériel forestier. L'entreprise compte également un pôle financier (location et location-bail de machines agricoles, principalement). C'est parce qu'il a acquis l'allemand Wirtgen Group que le groupe américain a vu la part des activités agricoles dans le chiffre d'affaires consolidé s'amenuiser. Par cette acquisition, la plus onéreuse de son histoire, il vise à réduire sa dépendance à un secteur agricole très cyclique. Nous sommes habitués à voir Deere & Co dépasser nettement le consensus, et le trimestre écoulé n'a pas échappé à la règle. Le groupe a vu son chiffre d'affaires passer de 9,253 milliards de dollars au terme du 2e trimestre de 2020 à 12,058 milliards un an plus tard; c'est une progression de 30%, et 6,5% de mieux que le consensus. La hausse du bénéfice par action (BPA) en glissement annuel est impressionnante: de 2,11 à 5,68 dollars (+169%). Les analystes n'attendaient que 4,59 dollars. La nouvelle hausse marquée de la marge d'Ebit (bénéfice d'exploitation/chiffre d'affaires) dans toutes les divisions explique cette augmentation disproportionnée du bénéfice par rapport à celle du chiffre d'affaires. Cette excellente rentabilité distingue de plus en plus le groupe de ses concurrents. Le cours a encore pris de la hauteur après la publication de ces très bons résultats, si bien que la capitalisation boursière a franchi la barre des 100 milliards de dollars. La belle performance enregistrée dans les activités agricoles a incité la direction à revoir à la hausse ses prévisions pour l'exercice. Elle anticipe désormais un bénéfice net compris entre 5,3 et 5,7 milliards de dollars (pronostic initial: 4,6 à 5 milliards de dollars "seulement"). Sur le 1er semestre, le chiffre d'affaires a augmenté de 25% (de 16,884 à 21,170 milliards de dollars) par rapport à la même période un an plus tôt, le résultat net, de 155% (de 1,182 à 3,013 milliards de dollars); par action, ce dernier s'est hissé de 3,73 à 9,55 dollars. Les analystes ont relevé le chiffre d'affaires prévisionnel, à 39,7 milliards de dollars, pour l'exercice 2020/21 (31,38 milliards en 2019/20). Le BPA de l'exercice précédent s'élevait à 10,70 dollars; le consensus en la matière pour l'exercice en cours s'établit à 17,71 dollars (+65%), un chiffre jamais atteint. Les analystes attendent aussi deux nouveaux records au prochain exercice: un chiffre d'affaires de 44 milliards de dollars et un BPA de 20,34 dollars. Ces derniers mois, l'action a franchi de nouveaux sommets historiques - elle s'est même échangée à 400 dollars. Pour l'exercice en cours, le rapport cours/bénéfice s'établit à 20 et le ratio valeur de l'entreprise/cash-flow d'exploitation (Ebitda), à 15,5; les bonnes nouvelles sont déjà intégrées dans le cours. Le secteur agricole recelant des opportunités bien plus attrayantes, notre avis est négatif. Conseil: vendreRisque: moyenRating: 3B Cours: 348,72 dollarsTicker: DE USCode ISIN: US2441991054Marché: NYSECapit. boursière: 108,8 milliards USDC/B 2020: 22,5C/B attendu 2021: 20Perf. cours sur 12 mois: +129%Perf. cours depuis le 01/01: +30%Rendement du dividende: 1%