Malgré des résultats relativement solides au premier trimestre, le groupe n'a pas relevé ses prévisions de bénéfice. D'Ieteren s'en tient cette année à une augmentation du bénéfice courant de 10%. Le bénéfice comparable reste stable car la filiale Moleskine contribuera pour la première fois pour une année complète au bénéfice. Au premier semestre de cette année, le bénéfice net pourrait lui aussi rester stable, ce qui reviendrait en définitive à un repli du bénéfice comparable de 10%. La direction pointe du doigt les investissements consentis pour soutenir la croissance et d'autres facteurs intégrés aux comptes sur la période. C'est surtout l'augmentation des bonus à la direction de Belron qui a pesé sur le résultat. Cette année...